Pile à lire #RécitsHistoriques : rendez-vous avec l'Histoire !

De l'Égypte antique au New York des années 1930, l'Histoire émaille les plus grandes aventures et éclaire le monde d’aujourd’hui.

Par l'équipe Dargaud

Pile à lire #RécitsHistoriques : rendez-vous avec l'Histoire !

« Ceux qui oublient le passé sont condamnés à le revivre » écrivait au début du siècle dernier George Santayana, confirmant ainsi une maxime de Sénèque (Ier siècle de notre ère), qui affirmait que « Le passé doit conseiller l’avenir ».

Avec cette sélection d’albums, tournons-nous vers le « passé immuable » cher à Cicéron. Des complots la Rome antique de Néron (Murena) à la vie quotidienne des immigrés dans le New York de La Grande Dépression (Giant), des luttes politiques acharnées ayant suivi la disparition du Petit Père des peuples (La Mort de Staline) au destin de sueur, de sang et de larmes d’une princesse devenue impératrice du Mexique (Charlotte impératrice), plongez dans notre sélection de récits historiques racontant la grande épopée humaine à travers les siècles.



Le Scorpion

 par Stephen Desberg et Enrico Marini

Couverture du Scorpion T.1 par Desberg et Marini

Pour les habitants de la basse ville, il est le Scorpion – son tatouage sur l’épaule rappelle à tous que sa mère a brûlé sur le bûcher réservé aux sorcières. Les hommes l'évitent, redoutant son épée, les femmes le cherchent, fascinées par sa prestance.

Pour les habitants de la haute ville, il est Armando Catalano, l'homme à la perruque poudrée qui sait dénicher au fond des catacombes romaines les reliques des saints de l'antiquité et du Moyen âge que princes et évêques s'arrachent à prix d'or.

Pour le cardinal Trebaldi, l'impitoyable maître des moines-guerriers, il est le témoin d'une époque maudite qui doit disparaître. Pour cela Trebaldi demandera à une gitane égyptienne experte en poisons de lui apporter sa peau. Mais la gitane manquera son coup, déchaînant la colère du Scorpion. Les murs du Vatican en tremblent encore... Le souffle de l’épopée et de la grande aventure nous revient, incarné par un héros qui est le digne héritier des personnages d’Alexandre Dumas comme des acteurs des films de cape et d’épée d’Hollywood, entre Errol Flynn et Stewart Granger.

Enrico Marini et Stephen Desberg entremêlent secrets de famille, scènes d’action spectaculaires, humour, soif de vengeance inassouvie et rebondissements inattendus pour donner naissance à une série haute en couleur, qui conjugue avec habileté les ressorts de la tragédie antique et ceux du roman d’action populaire. Tourmenté par le secret de ses origines, à la recherche de sa place dans une société en plein bouleversement, cherchant à maîtriser son destin à une époque où le parcours de chaque individu était tracé d’avance, le Scorpion est un personnage passionnant, reflet des contradictions de son temps et désireux de s’affirmer comme un homme libre. Reste à savoir si la prédiction de son grand-père se réalisera : celui-ci lui avait annoncé qu’il mourrait de la main d’une femme...




Un nouvel album annoncé pour octobre 2020 !


Murena par Jean Dufaux, Philippe Delaby et Théo

Couverture de Murena T.1 par Dufaux et Delaby

Nous sommes dans la Rome antique. L'empereur Claude assiste aux combats de gladiateurs qui luttent en plein de milieu de l'arène, avec le fol espoir de survivre. En marge de ces événements tragiques, d'autres complots se fomentent dans l'ombre, avec - éternel enjeu, le pouvoir !

Murena est une saga historique née de l’imagination de deux grands noms de la bande dessinée : Jean Dufaux et Philippe Delaby. Mais l’imagination ne fait pas tout ! La série repose également sur un solide travail de recherche : c’est en respectant scrupuleusement le contexte historique – le règne de Néron, dans l’Antiquité romaine – que Dufaux a écrit son histoire. Et s’il romance ou invente certains épisodes, il les intègre soigneusement aux faits de l’époque, s’assurant de la cohérence de l’ensemble. Maniant les codes du genre épique avec talent, il transforme le tout en un récit passionnant, d’une grande intensité dramatique.

À l’excellence du scénario répond celle des dessins, toujours et encore. Philippe Delaby a donné un souffle nouveau à la bande dessinée historique. Sa passion, son énergie, son sens du détail, du découpage et la force de ses personnages ont fait de cette série un succès international plébiscité par des milliers de lecteurs et reconnu par les plus grands spécialistes de l’Antiquité romaine. Il nous quitte en 2014.

En 2017, un nouveau dessinateur prend la relève, Theo. Il incombe alors au jeune Italien la lourde tâche de succéder à Philippe Delaby. Son sens du détail, ses décors et la force qui émane de ses personnages ne laissent aucun doute : mission accomplie ! Pédagogique, épique et captivante, l’aventure Murena se poursuit.




Le nouvel album est prévu pour novembre 2020 !


Les Aigles de Rome par Enrico Marini

Couverture des Aigles de Rome T.1 par Enrico Marini

Empire romain, 1 av. J.-C. Les légions de l’empereur Augustus achèvent la conquête de
la Germanie, écrasant les tribus barbares les unes après les autres. En fins diplomates, les Romains scellent chaque armistice en “invitant” les fils des princes défaits dans la capitale. Ainsi Ermanamer, un jeune et fougueux Chérusque, se voit contraint de devenir Arminius. Confié aux bons soins du cruel instructeur militaire Titus Valerius, il semble progressivement s’adoucir au contact de Marcus, le fils de ce dernier. L’amitié qui naît entre les deux adolescents suffira-t-elle à étouffer la flamme de la rébellion dans le cœur du jeune homme, né “libre”...?

Sa réputation de dessinateur n’étant plus à faire, Enrico Marini se lance un nouveau défi en créant Les Aigles de Rome entièrement seul. Et pour un coup d’essai, c’est un coup de maître ! Après cinq années de recherches et d’écriture, il nous livre ici les prémices d’une grande saga sur l’amitié face au sens de l’histoire. Le découpage est aéré et efficace, et les années passées par l’auteur à mûrir ses personnages confèrent à ces derniers une identité forte et déterminée. Laquelle est parfaitement rendue à travers des dialogues percutants, d’autant plus à l’honneur de Marini que le français n’est pas sa langue maternelle !




Ira Dei par Vincent Brugeas et Ronan Toulhoat

Couverture d'Ira Dei par Brugeas et Toulhoat

Sicile, en l’an 1040. Harald a beau être surnommé « l’Impitoyable », voilà plusieurs semaines qu’il assiège en vain la ville de Taomine. Un jour, un homme vient lui proposer ses services. Il s’appelle Tancrède. À la tête d’une petite troupe de mercenaires normands, ce guerrier à l’allure mystérieuse, rompu à l’art de la guerre, se fait fort de s’emparer de Taomine en trois journées. À une condition : garder pour lui le trésor amassé par les caïds qui ont fui la ville. Harald, soumis à la pression du général Maniakès qui est chargé de ramener la Sicile sous autorité byzantine, n’a pas le choix. Il accepte le concours de Tancrède, personnage mystérieux dont le regard laisse entendre qu’il a « traversé les enfers »...

Ira Dei est une saga à grand spectacle prévue en deux tomes. Elle prend pour cadre la Méditerranée du XIe siècle livrée aux rivalités entre grandes puissances, jusqu’alors peu traitée en bande dessinée. La dimension épique du scénario de Vincent Brugeas, qui concilie la rigueur historique et la toute puissance de l’imagination, est relayée de main de maître par le trait à la fois précis et fougueux de Ronan Toulhoat. Celui-ci prend en charge les couleurs flamboyantes de cet album, habité par la personnalité hors norme de Tancrède et d’Étienne, le jeune envoyé du pape qui l’accompagne. En toile de fond, les auteurs évoquent le destin cruel de la Sicile, passée tour à tour sous la coupe des Grecs, des Carthaginois, des Romains, des Byzantins puis des Arabes. Remarqués grâce à la série Block 109 et au thriller médiéval Le Roy des ribauds, Brugeas et Toulhoat signent un album parfaitement maîtrisé, truffé de scènes spectaculaires et sur lequel souffle le vent de la grande aventure.




La Mort de Staline par Fabien Nury et Thierry Robin

Couverture de la Mort de Staline T.1 par Nury et Robin

Dans la soirée du 28 février 1953, la radio de Moscou diffuse un concerto de Mozart. Staline souhaite obtenir un disque de ce concerto qui n’a pas été enregistré. Les désirs du Petit Père des peuples étant des ordres, l’orchestre rejoue, et la jeune soliste glisse dans la pochette du disque un petit mot délicatement hostile. Staline lit le mot, écoute le disque et tombe raide mort, victime d’une attaque cérébrale. S’ensuit un cafouillage pendant lequel chacun, plus ou moins trouillard et combinard, tente de gagner du temps. Si bien que Staline ne sera déclaré mort que le 5 mars.

Dans le genre « fin lamentable d’un tyran sanguinaire », Nury et Robin frappent fort. À partir de faits réels – hormis, sans doute le très joli détail musical du début –, auscultant à la loupe les rouages d’une dictature au mieux de sa forme, ils nous donnent à voir les conséquences pitoyables de la peur chronique chez les sbires du Petit Père des peuples. Méfiance, inertie, menace, chantage bas de gamme, quête hystérique du pouvoir – tout y passe, noyé dans la vodka. Le dessin magnifique, en clair-obscur plus obscur que clair, traduit parfaitement l’atmosphère à la fois nocturne et glacée de cette comédie en noir – comédie tout de même, car ce ballet de faux jetons et autres manipulateurs est hilarant.




Les 7 Vies de l'Épervier par Patrick Cothias et André Juillard

Couverture des 7 Vies de l'Épervier par Cothias et Juillard

Sous le titre générique des 7 Vies de l'Épervier, Juillard et Cothias ont animé l'une des plus fabuleuses épopées racontées en bande dessinée. Une fresque historique (nous sommes au XVIIIe siècle) qui évoque l'histoire de personnages hors du commun.

Dans la deuxième époque la série, Ariane de Troïl, partie sur le continent nord-américain à la recherche de son père, arrive au bout de sa quête.

L'évocation du nouveau monde par Cothias et Juillard prend à la fois une tournure pleine de sentiments humains et une certaine gravité que la baronne Ariane de Troïl incarne magnifiquement.

Couverture des 7 Vies de l'Épervier par Cothias et Juillard

Quinze ans après, la troisième époque de la série s'ouvre en 1642, toujours autour de l’histoire tragique d’Ariane. Celle-ci, accompagnée de Germain et de Beau, est de retour après un long voyage sur continent nord-américain. La jeune femme est provoquée en duel par le vicomte de Roquefeuille, qu’elle a autrefois elle-même gravement blessé. Les trois amis décident alors de quitter Paris en attendant que la situation se calme. Ils se rendent à Fougy, là-même où Ariane fut internée et accoucha. Les souvenirs reviennent peu à peu, et Ariane découvre que sa fille, Ninon, a survécu malgré les conditions tragiques de sa naissance. Le groupe part à la recherche de l’enfant, réveillant certaines blessures du passé…

Une série culte de la BD historique, un récit captivant et une histoire tragique !




Giant par Mikaël

Couverture de Giant par Mikaël

New York 1932. Tandis que sévit la Grande Dépression, le futur Rockefeller Center s’élève au cœur de Manhattan. Des ouvriers venus d’Irlande, d’Italie ou de Suède dressent les poutres d’acier en plein ciel pour 1,50 dollar de l’heure, dans des conditions de sécurité proches de zéro. Si l’un d’entre eux se tue, on le remplace. C’est le cas : Dan vient d’être embauché pour remplacer Ryan Murphy. Giant, le colosse irlandais, est chargé d’avertir la jeune veuve du décès accidentel de son mari, et de lui remettre le prix de sa vie : 50 dollars. Au lieu de ça, Giant lui envoie une forte somme et des lettres dactylographiées (bavardes et très bien tournées pour un homme habituellement taciturne) qui peuvent passer pour celles de son mari. Elle lui répond, une correspondance épistolaire s'engage. Mais, tout à coup, plus de nouvelles...

Tout le monde a vu les photos de ces ouvriers équilibristes qui risquaient leur vie pour envoyer un peu d’argent à leur famille. Et cette histoire tombe à pic pour rappeler que, sans les immigrés, New York ne serait pas New York ! Mais si leur vie est bien éloignée du « rêve américain »... Ils la prennent du bon côté, comme les personnages des « petits » romans de Steinbeck, Tortilla Flat ou Rue de la Sardine. Et puis il y a cet homme fascinant, Giant le taiseux (« Je connais des réverbères plus exubérants », dit l’un de ses collègues). On ne sait pas encore ce qui le pousse à aider la jeune femme, on sait seulement que cette correspondance donne envie à la jeune veuve de débarquer à New York. Personnages attachants, dialogues savoureux, dessin réaliste, atmosphère « d’époque » joliment restituée dans une teinte sépia – Giant est une aventure prenante !



Et le deuxième diptyque BOOTBLACK, tome 1 déjà disponible et tome 2 à paraître le 11 septembre 2020 !


Charlotte Impératrice par Fabien Nury et Matthieu Bonhomme

Couverture de Charlotte Impératrice par Nury et Bonhomme

1859. Charlotte de Belgique, seize ans, fille du roi Léopold Ier, est en âge d’être mariée. L’heureux élu sera, plutôt que l’héritier du Portugal, le fringant archiduc Maximilien d’Autriche... La famille royale est ravie de ce choix : quelques difficultés diplomatiques avec le Portugal sont à prévoir, mais le royaume de Belgique sera lié à la dynastie des Habsbourg, et c’est l’essentiel. Après dix mois pour négocier la dot et la contre-dot, la cérémonie historique a lieu à Bruxelles. Charlotte est radieuse. Le monde entier envie la princesse... Pour elle, ce n’est que le début d’une impitoyable descente aux enfers.

Entre romanesque, mélancolie et humour plus ou moins noir – à ce titre, la nuit de noces est une merveille de concision –, Fabien Nury et Matthieu Bonhomme, en parfaite complicité, relatent le destin d’une femme intelligente et courageuse qui sera broyée par des enjeux qui la dépassent, par la violence de son milieu et par le simple fait qu’elle n’est qu’une femme. Solitude, pouvoir, trahison, folie: tous les ingrédients d’une épopée historique sont réunis, avec un parfum de tragédie authentique qui fait toute la différence.



Retrouvez le tome 2 de Charlotte le 12 juin 2020 en librairie !


Le Roi de Paille par Isabelle Dethan

Couverture du Roi de Paille par Isabelle Dethan

Dans l’antique cité égyptienne de Saïs, Neith, une des filles du pharaon, attire le regard de son père alors qu’elle participe à une cérémonie religieuse. Il apprécie tellement sa prestation qu’il la choisit pour exécuter la danse sacrée de la purification. Une des sœurs de Neith lui conseille alors instamment de rater sa performance si elle ne veut pas finir dans le lit de leur père. Neith est abasourdie, mais, incapable de se ridiculiser devant la foule, elle donne le meilleur d’elle-même. Acculée, elle décide alors de quitter le palais et de s’enfuir avec son demi-frère, Sennedjem, qui s’ennuie et veut voir le monde. Mais leur escapade est de courte durée : ils se retrouvent prisonniers du pire ennemi de leur père, qui comprend rapidement qui ils sont...

La Fille de Pharaon, premier épisode du Roi de Paille, nous entraîne au cœur de l’Égypte ancienne et de sa rivale, Babylone, au VIe siècle avant J.-C. Isabelle Dethan signe, bien sûr, une série historique – qui s’appuie sur un travail documentaire rigoureux –, mais aussi une formidable série d’aventures, riche en rebondissements. Car on ne s’ennuie pas un instant en compagnie de Neith et Sennedjem, deux héros très attachants au caractère bien trempé. Avec beaucoup d’intelligence – et d’humour –, la scénariste évoque aussi la vie de ces familles royales, le poids de la religion et des conventions dans leur quotidien : les enfants, très instruits, sont privilégiés, mais ils n’ont finalement que peu de liberté, et surtout pas celle de choisir leur destin. Le dessin illustre précisément les objets du quotidien, les vêtements, les architectures de l’époque, mais il faut aussi souligner la qualité du trait et la mise en couleurs impeccable, avec le choix de tons et de dominantes chaudes. Bref : intelligent et trépidant !



Bonne lecture !

À lire sur le sujet

Nos vidéos

Interviews, immersions, coups de coeur... le meilleur de bande dessinée en vidéo !

on reste en contact ?

* Ces champs sont obligatoires.
coccinelle_newsletter

S'abonner à la newsletter

Inscrivez-vous à la newsletter Dargaud pour recevoir toutes les actualités liées à la bande dessinée !

* Ces champs sont obligatoires.

Trouver une librairie

J'y vais !
Retour en haut