Pile à lire #Voyage en France : un été pour s'évader...

De la Bretagne à la Côte d'Azur en passant par le massif central ou encore Paris, il n'y a qu'un pas... ou plutôt qu'une page ! Cet été, évadez-vous avec notre sélection de bandes dessinées qui font le tour des plus beaux lieux de France...

Par l'équipe Dargaud

Evadez-vous 1/2

Table des matières

Back to top

Pour les mordus de Bretagne

"Ils ont des chapeaux rond, vive la Bretagne, ils ont des chapeaux ronds vive les Bretons !"

La pêche à pied, les crêpes, le kouign-amann, les leçons de voile, les menhirs, les épuisettes remplies d'algues, tant de souvenirs peuvent se rattacher aux vacances en Bretagne. Si l'eau à 19°C vous manque, venez profitez de la plage avec de Gaulle et Jack Palmer !

Palmer en Bretagne par René Pétillon


jack-palmer-tome-15-palmer-en-bretagne - couv
(© Dargaud)

L’île Gwenn, quelque part en Bretagne... Des invités triés sur le volet se retrouvent pour un week-end dans la vaste demeure de Solange Pommeraie. Des relations qui partagent d’indéniables points communs – l’argent et le paraître – et forment un cocktail détonant avec les gens du coin, du mareyeur irascible aux peu loquaces éleveurs de porcs. Pour apporter les touches finales à ce séjour haut en couleur, ajoutez l’algue verte, la cupidité, une mort mystérieuse et la maladresse légendaire de Palmer... Palmer ? Mais que vient-il faire là-dedans ?

Palmer en Bretagne est la quinzième enquête du détective catastrophe imaginé par Pétillon. Cet album illustre à merveille l’imagination et le sens du récit de l’auteur natif de Bretagne, lequel a fait d’un réjouissant désordre un scénario impeccable et rondement mené. Plume du Canard enchaîné, Pétillon avait, bien sûr, pioché les ingrédients de son histoire dans l’actualité, en y ajoutant des sujets qui lui étaient chers et en relevant le tout de souvenirs plus personnels. Et voilà une histoire à l’armoricaine, subtile et habile !


Nous vous offrons les premières pages

de Gaulle à la plage par Jean-Yves Ferri


de-gaulle-tome-1-de-gaulle-la-plage - couv
(© Dargaud)

Mais où donc était le général de Gaulle durant l’été 1956 tandis que la France s’enfonçait dans la crise ? À la plage, tout simplement. Accompagné de sa tendre Yvonne, de son fidèle Lebornec et du chien Wehrmacht, un berger allemand. Torse nu et en short militaire, il lançait des messages codés sur le haut-parleur du poste de secours (“Le singe se parfume à la naphtaline, je répète...”) et peaufinait sa stratégie (“Nous opérerons un grand mouvement tournant pour poser nos serviettes ici”). Il était temps que la vérité historique éclate !

Voici le Général tel que les historiens ne l’avaient encore jamais dévoilé (et tel que sa femme Yvonne ne l’avait sans doute jamais vu). Apparu dans l’album collectif Vive la politique, ce de Gaulle inédit, reconnaissable à ses tongs qui font “flip-flop”, prend quelques libertés avec la vérité historique. Mais c’est pour la bonne cause : celle de l’humour. Un humour quelque peu décalé qui réjouira les lecteurs de Jean-Yves Ferri, scénariste du Retour à la terre.

Le Général de Gaulle prolongera ses vacances et débarquera en novembre dans une série animée sur Arte !


Lire les premières pages

Saint-Germain, puis roulez vers l'Ouest ! par Bruno Le Floc'h


saint-germain-puis-rouler-vers-louest - couv
(© Dargaud)

En rentrant chez lui au petit matin, Alexis, un saxophoniste de jazz, découvre que sa petite amie Mary est partie. Elle ne lui a laissé que quelques mots griffonnés sur un bout de papier. Bien décidé à la reconquérir, mais ne possédant pour seuls indices qu’un numéro de téléphone auquel personne ne répond et le souvenir de la maison de famille de Mary, quelque part à Dinard, il met le cap à l’ouest à bord de sa vieille Peugeot décapotable. Comme dans un road-movie, Alexis part en quête de la femme de sa vie dans la torpeur d’un jour d’été, prêt à toutes les rencontres et à toutes les aventures...

« Avec cette bande dessinée, Bruno Le Floc’h quitte son Pays Bigouden natal pour raconter une belle histoire d’amour entre Paris et Dinard. Le dessinateur au trait léger et à l’écriture poétique, y retrouve ses héros préférés  : les gens ordinaires. »

Maiwenn Raynaudon-Kerzerho, Bretons

Il arrive parfois qu’une bande dessinée ressemble à un morceau de jazz. Un thème de départ, des moments de silence, quelques plages d’improvisation, et voilà le récit qui bifurque et file au hasard, comme un musicien se lance dans un solo. Bruno Le Floc’h mêlait un trait d’une grande finesse, une lumière d’été presque aveuglante, le silence, un certain sens de la couleur et des scènes qui évoquent par instant les tableaux du peintre américain Edward Hopper. Sans oublier son goût de l’écriture très travaillée qui donne à ce récit une authentique dimension littéraire.


Lire les premières pages

Back to top

Pour les fous de soleil et de Côte d'Azur

Se faire dorer au soleil, se baigner dans une eau à 27°C, faire la sieste au son du chant des cigales, déguster un petit rosé frais... Il fait bon vivre dans le Sud. En compagnie de la famille Faldérault et du Maire de Nice, ravivez vos souvenirs d'un été parfait !

Les Beaux Etés de Zidrou et Jordi Lafebre


les-beaux-etes-tome-1-cap-au-sud - couv
(© Dargaud)

Zidrou et Lafebre nous font une place dans la 4L rouge Esterel de la famille Faldérault : entre les parents et les 4 enfants, nous voici en route vers le Midi pour de “beaux étés” ! Chaque année, les mêmes rituels : le départ en retard, les chansons de vacances, l’étape pique-nique… et un mois pour oublier le quotidien ! Des souvenirs qui font que la vie est plus belle, des moments précieux pour se rappeler l’essentiel. Cap au Sud !

C’est l’un des charmes de cette série : inciter ses lecteurs à voir la vie du bon côté, en dépit des petites galères du quotidien (qui font parfois les grands souvenirs, c’est bien connu). Les dialogues de Zidrou résonnent de bonheur, d'humour et de tendresse, tandis que Jordi Lafebre croque avec douceur et humanité ses personnages. Une série à lire et à relire avant de partir en vacances...

1973, 1969, 1980... grimpez dans la 4L rouge de la famille Faldérault, remontez le temps et revivez les vacances de votre enfance !


Lire les premières pages

Le Niçois - Fashion Week par Joann Sfar


le-nicois - couv
(© Dargaud)

Lui, c’est Jacques Merenda, politicien sudiste qui déteste quitter Nice, sa ville chérie. Elle, c’est Loulou Crystal, ancienne actrice de films X et follement amoureuse du précédent. Elle adore « sa moustache de pistolero, ses mauvaises manières et son air content de lui ». Il est très vieux mais « drôle. Et malhonnête », ce qui compense largement. Un soir, Jacques reçoit un coup de fil. Une proposition malhonnête, forcément. Les voilà en route pour la capitale (quelle horreur !). Objectif : profiter de la Fashion Week pour détrousser une certaine Kim Kestéchian. Nom de code du cambriolage : « Opération de la prostate ». Problème : à cause d’un macchabée inattendu, l’opération en question ne va pas se dérouler tout à fait comme prévu...

Vous aimez Joann Sfar ? Vous aimez les polars ? Vous allez adorer Fashion Week ! Sfar revisite à sa manière un fait-divers : le vol des bijoux de la star de télé-réalité, Kim Kardashian, durant son séjour parisien à l’occasion de la Fashion Week, en octobre 2016. Le créateur du Chat du rabbin met ici en scène les personnages de son roman à succès, Le Niçois. À commencer par son héros (à la personnalité peu recommandable) : Jacques Merenda, dit « le Niçois », politicien librement inspiré par Jacques Médecin, l’homme qui fut le célèbre (et sulfureux) maire célèbre de Nice, de 1966 à 1990. On le sait depuis longtemps, « Sfar » rime avec « jubilatoire ». Son trait en liberté et ses couleurs joyeuses font bon ménage avec son écriture truculente et imagée. En refermant l’album, on se dit que « Sfar » rime aussi avec « excellent auteur de polars » !


Lire les premières pages

Back to top

Pour les grands voyageurs de l'Hexagone

Visiter Paris à cheval, traverser la France à vélo ou en auto-stop ? En bande dessinée, tout est possible !

Lucky Luke - Un cowboy à Paris par Jul et Achdé


les-aventures-de-lucky-luke-dapres-morris-tome-8-un-cow-boy-paris - couv
(© Lucky Comics)

Comme souvent dans les meilleures aventures de Lucky Luke, tout commence par une histoire vraie : ici, celle de la folle épopée de la statue de la Liberté. C’est en découvrant des photos d'époque que cette histoire a surgi dans l’esprit de Jul : imaginons Lucky Luke abandonnant les Dalton pour protéger et escorter la statue de la Liberté et son créateur dans leur périple franco-américain...
Rythme trépidant, rencontres extraordinaires, choc des cultures : Un cow-boy à Paris est un album d’aventure et d’humour audacieux, qui fait le lien entre ce que la France a de plus romanesque et ce que l’Amérique a de plus hollywoodien.

Au dessin, Achdé passe avec virtuosité des prairies du Far West aux Grands Boulevards ; des Indiens d’Amérique aux apaches parisiens...
Minutieusement documenté, le Paris de l’époque se dresse, plein de vie, à chaque page, et les scènes d’actions sont spectaculaires. C’est qu’il fallait être à la hauteur de ce rendez-vous historique !


Lire les premières pages

Le duo d’auteurs poursuit les aventures de Lucky Luke le 23 octobre 2020 ! Pour en savoir plus, par ici !

La France sur le pouce par PHICIL et Olivier Courtois


la-france-sur-le-pouce - couv
(© Dargaud)

Un jour, Olivier est devenu nomade. À la veille de la quarantaine, ce Lyonnais a plaqué son quotidien de sédentaire pour se lancer dans une nouvelle carrière : auto-stoppeur. Il a décidé de lever le pied, ou plutôt de lever le pouce, pour arpenter les routes de France. Sa vie a alors pris des directions aussi variées que les profils de ceux qui se sont arrêtés pour le faire monter. Un boulanger au chômage, un militant du parti communiste, des raëliens, un trio de types louches, capuche sur la tête (« Si on te dit ce qu’on fait dans la vie, après on est obligés de te tuer », lui dira l’un d’eux), un maniaco- dépressif, un clown d’entreprise, des plombiers itinérants... Et même Dave et Rachida Dati !

« On croit qu’on va faire un voyage, mais, bientôt, c’est le voyage qui vous fait », disait l’écrivain et voyageur Nicolas Bouvier, cité par Olivier Courtois.

Loin de la vie « en couple, en CDI, aux 35 heures et à crédit de ses impasses » et de « ses vaines promesses d’avenir », l’auteur a recommencé son existence en se nourrissant de celle des autres. Dans ces rencontres sans lendemain, « les relations sont intenses et brèves », car, dans l’habitacle d’une voiture, les langues se délient. Sauf la nuit ou par temps de pluie, cette hantise de l’auto-stoppeur... Un véritable manuel d’optimisme !


10 premières pages La France sur le pouce

Back to top

Pour les amoureux de nature

Des champs à perte de vue, des vaches qui dégustent des marguerites, des cols de montagne infranchissables et le silence à la nuit tombée. Le calme et le repos pour se ressourcer après ces quelques mois bien étranges, pour retourner à l'essentiel. Prenez une inspiration avec notre sélection !

Le retour à la terre par Jean-Yves Ferri et Manu Larcenet


le-retour-la-terre-tome-1-la-vraie-vie

Manu Larssinet, citadin pur et dur, a sauté le pas et déménagé à la campagne ! À lui et à Mariette, sa compagne, le gazouillis des oiseaux, le doux bruit des ruisseaux et tout et tout. Quand, comme Manu, on a passé sa vie en banlieue parisienne, ça change. Heureusement, parmi les amis venus découvrir son nouveau monde se trouve Ferri, qui s'est immédiatement collé au récit des aventures de nos deux citadins depuis leur arrivée aux Ravenelles (89 habitants - dont une jolie boulangère).

Car tout n'est pas rose quand on se met au vert ! Quel citadin exilé n'a pas ressenti sur le coup de 18h le manque lancinant du bruit du Périph' ? L'eau-de-vie de M. Henri peut consoler, mais on sent parfois le besoin d'un réconfort moral. Problème, allez dénicher un psy aux Ravenelles…

Partez à la rencontre de la petite bande des Ravenelles qui vous donnera sûrement envie de vous mettre au vert !



10 premières pages La France sur le pouce

Les Grands Espaces par Catherine Meurisse


les-grands-espaces - couv
(© Dargaud)

Catherine Meurisse nous décrit son enfance à la campagne, point de départ de son imagination bourgeonnante.
Elle a grandi entourée de pierres, d'arbres, et avec un chantier sous les yeux : celui de la ferme que ses parents rénovent, afin d'y habiter en famille. Une grande et vieille maison qui se transforme, des arbres à planter, un jardin à imaginer, la nature à observer : ainsi naît le goût de la création et germent les prémices d'un futur métier : dessinatrice. Avec humour et tendresse, l'auteure raconte le paradis de l'enfance, que la nature, l'art et la littérature, ses alliés de toujours, peuvent aider à conserver autant qu'à dépasser.

Les Grands Espaces est une ode à la nature et à sa beauté qui raconte le lieu d'une enfance et l'imaginaire qui s'y déploie, en toute liberté.



10 premières pages La France sur le pouce

L'Oasis par Simon Hureau


loasis - couv
(© Dargaud)

28 août 2018, en pleine émission de radio, à 8h30 du matin, Nicolas Hulot, ministre de la Transition écologique et solidaire, annonce qu’il quitte le gouvernement. Simon Hureau, comme des millions de Français, apprend cette décision avec une tasse de café à la main... sidéré. « La biodiversité fond comme neige au soleil ? » C’est évidemment dramatique, mais « pourquoi personne ne dit qu’il est si facile de la favoriser, voire de la restaurer » ? Simon le sait, lui, et son jardin en est la preuve vivante ! Réaction, action : il va écrire un bouquin pour raconter son expérience. L’Oasis est la preuve que tout n’est pas perdu, loin de là, et que nous pouvons tous, à notre échelle, agir et laisser vivre la vie.


L'Oasis, une BD pour renouer avec la Nature

L’Oasis est une œuvre vivante et joyeuse. Elle s’appuie sur l’expérience directe de l’auteur, Simon Hureau, qu’on suit pas à pas à la rencontre de son jardin. Il nous partage son « émerveillement devant l’incroyable invention du vivant dans toute sa diversité d’expression », comme le formule le botaniste Gilles Clément dans sa préface. De fait, Simon Hureau nous invite à observer la vie du jardin, qu’il s’agisse des végétaux ou des animaux, bestioles de passage ou résidents permanents. Et il faut dire que son dessin naturaliste à l’aquarelle fait merveille !

Découvrez dans notre article comment Simon Hureau s'est lancé dans la permaculture et a ramené la biodiversité dans son jardin !


10 premières pages La France sur le pouce

Back to top

Pour les passionnés de montagne

L'invention du vide par Nicolas Debon


linvention-du-vide - couv
(© Dargaud)

Avec L'Invention du vide, Nicolas Debon signe une histoire entre fiction et réalité sur les débuts de l'alpinisme. L'Invention du vide, c'est ce défi vain et pourtant magnifique lancé par ces hommes qui, de tout temps, ont rêvé de gravir les plus hautes montagnes. Parfois, la montagne ose se refuser à leur vanité, se faisant douleur et souffrance. Les Alpes ont ainsi été le théâtre régulier des assauts de ces hommes, au point d'être à l'origine du mot « alpinisme » ! Durant les années 1880, ces conquêtes furent l'objet d'une formidable compétition symbolisée par les aiguilles de Chamonix. S'inspirant des écrits d'Albert Frederick Mummery (1855-1895), Nicolas Debon raconte avec brio ces exploits inutiles et beaux à la fois.


10 premières pages La France sur le pouce

Le Tour des Géants par Nicolas Debon


le-tour-des-geants - couv
(© Dargaud)

Paris, la nuit : cent dix coureurs attaquent le Tour de France 1910. Quarante-et-un « chanceux » arriveront au bout, éreintés, cassés. Pluie, froid, canicule, chutes, sabotages, étapes allant jusqu’à 400 kilomètres, crevaisons – les coureurs, sans aucune aide extérieure, réparent eux-mêmes leurs vélos et Lapize finira une étape sur la jante –, toutes les conditions sont réunies pour faire de cette « grande boucle » une épreuve hors norme.

Pas besoin d’être accro au Tour de France, ni même d’être passionné de sport pour apprécier cet album. Le Tour des Géants est avant tout une extraordinaire aventure humaine, racontée avec émotion et drôlerie, et portée par des images d’une grande beauté, en bleu nocturne, sous la flotte ou le cagnard.


10 premières pages La France sur le pouce

Bonne lecture !

... et si vous préférez voyager à l'étranger, retrouvez-nous la semaine prochaine pour notre sélection #Voyage à l'étranger : un été pour s'évader !

Back to top

À lire sur le sujet

Nos vidéos

Interviews, immersions, coups de coeur... le meilleur de bande dessinée en vidéo !

on reste en contact ?

* Ces champs sont obligatoires.
coccinelle_newsletter

S'abonner à la newsletter

Inscrivez-vous à la newsletter Dargaud pour recevoir toutes les actualités liées à la bande dessinée !

* Ces champs sont obligatoires.

Trouver une librairie

J'y vais !
Retour en haut