Mâtin, quel journal (numérique) !

La journée commence avec Mâtin ! : abonnez-vous sur @matin_queljournal (Instagram)

Par l'équipe Dargaud

Mâtin, quel journal (numérique) !

Mâtin (de mastin, XIIIème S.) 

Personne turbulente et malicieuse.

  • Interjection exprimant la surprise et l’admiration.

Exemple : « Mâtin, quel journal ! »

Homonyme : matin

  • Premiers instants de la journée, réclamant un café chaud et une bonne BD.

En 1970, Pilote (« mâtin, quel journal ! ») s’autoproclame « le journal qui s’amuse à réfléchir ». Espiègle et impertinent, l’hebdomadaire s’ouvre à une bande dessinée plus adulte. En 2000, Dargaud inaugure la collection « Poisson Pilote » : celle-ci accueille une nouvelle génération d’auteurs qui explorent d’autres formes de narration.



Alors, en 2020, à quoi elle ressemble, la bande dessinée qui « s’amuse à réfléchir » ?

Après un journal, après une collection, Dargaud lance un média numérique dessiné, diffusé uniquement en ligne (autrement dit, un pure player).

Son nom ? Mâtin !, comme un clin d’œil aux grandes heures de Pilote.

Ses caractéristiques ?

> Une publication quotidienne sur Instagram.

> Des sujets courts présentés sous forme de strips.

> Un ton ludique et décalé.

> Un thème privilégié : la protection de la planète

> Une ambition forte : défendre cette cause grâce à des histoires et des initiatives dessinées

> Un contenu nourri par l’actualité, les saisons et le calendrier.

> Un collectif d’experts, de journalistes, d’auteurs confirmés et de jeunes dessinateurs offrant un regard neuf.



Dès aujourd'hui, faites de Mâtin ! votre "morning routine" en vous abonnant sur Instagram au compte @matin_queljournal !

Nos vidéos

Interviews, immersions, coups de coeur... le meilleur de bande dessinée en vidéo !

on reste en contact ?

* Ces champs sont obligatoires.
coccinelle_newsletter

S'abonner à la newsletter

Inscrivez-vous à la newsletter Dargaud pour recevoir toutes les actualités liées à la bande dessinée !

* Ces champs sont obligatoires.

Trouver une librairie

J'y vais !
Retour en haut