Claire Bretécher : meilleure sociologue de l'année 1976

Roland Barthes louait son analyse de la société en 1976. Quelques dizaines d'années plus tard, l'oeuvre de Claire Bretécher reste ancrée dans notre imaginaire culturel. Retour sur une figure majeure de la bande dessinée !

Par l'équipe Dargaud

De la grande dessinatrice qui nous a quittés en février 2020, on retient l'humour acide et le trait savamment « jeté », le canapé des Frustrés et le vocabulaire d’Agrippine. Du Docteur Ventouse aux Mères, Bretécher aura passé sa vie à nous décrire avec nos travers - pas toujours petits -, nos faiblesses et nos ridicules, pas toujours assumés...

De Pilote à L’Obs, c’est aussi l'histoire de la presse que l’autrice a marquée, avec ses histoires au format court et son humour percutant.

Couverture de l'Obs par Claire Bretécher

Fine observatrice, ses personnages et son trait expressif l'ont rendue intemporelle et universelle.

Je n’ai pas l’impression d’observer, je suis très myope et très distraite, alors ça doit entrer d’une façon ou d’une autre mais je ne sais pas laquelle.

Claire Bretécher

Claire Bretécher

« Ma mère me disait toujours que je ne foutais rien, alors, ne serait-ce que pour la contrarier, et aussi pour me prouver à moi-même que je fais des choses, je ne jette pas mes brouillons. J’ai des boîtes entières de brouillons, ça n’a aucun sens, c’est une superstition. »

Claire Bretécher

les brouillons de Claire Bretécher

Claire Bretécher dessinait beaucoup, cherchant obstinément l’attitude et le langage idoines — elle ne jetait rien. Alors, quand on farfouillait dans ses cartons à dessin et ses piles de papiers, on trouvait des perles qui nous parlaient de l’air du temps, de l’amour, de la maternité, de l’éducation des marmots, de la bouffe correcte ou non, du gouffre des générations, des religions exotiques, ou encore du tsunami émotionnel déclenché par cette simple phrase : « J’espère que tout le monde aime le civet. »...

Je parle toujours plus ou moins de moi-même, et mes personnages se moquent beaucoup de mes propres travers.

Claire Bretécher

Le résultat est là : intelligence à vif, dialogues hilarants, graphisme nerveux, précis et inimitable. Le tout enrobé d’une profonde tendresse pour la bestiole humaine — profonde et surprenante, compte tenu de son extrême lucidité.

Mise en couleur de Claire Bretécher

Dans l'ouvrage Le Destin de Claire, qui retrace sa vie et son oeuvre, de nombreux auteurs lui rendent hommage. Parmi eux, écoutons Catherine Meurisse parler du travail de cette immense artiste, dans le cadre de l'exposition dédiée à Claire Bretécher (Bpi, 2016).

Nous vous donnons rendez-vous sur notre site ou en librairie pour retrouver l'oeuvre de Claire Bretécher !

À lire sur le sujet

Nos vidéos

Interviews, immersions, coups de coeur... le meilleur de bande dessinée en vidéo !

on reste en contact ?

* Ces champs sont obligatoires.
coccinelle_newsletter

S'abonner à la newsletter

Inscrivez-vous à la newsletter Dargaud pour recevoir toutes les actualités liées à la bande dessinée !

* Ces champs sont obligatoires.

Trouver une librairie

J'y vais !
Retour en haut