Le Mag


Actualités

Quai d'Orsay le film, déjà primé ! Actualités
Bas les masques ! Actualités
Les fans aussi ont du talent... Valerian & Laureline Actualités
Actualités
ANTARES : l'univers est une aventure ! Actualités
Blake et Mortimer... so chic ! Actualités
Blacksad tome 5 : révélation le 24/06 ! Actualités
Ghost Money : les dossiers confidentiels... Actualités

Ghost Money : les dossiers confidentiels...

Alors que le 4ème et avant-dernier tome de la série Ghost Money paraît le 21 juin en librairie, nous vous proposons de découvrir les "dossiers confidentiels" des personnages principaux... Parents : Colonel AZIMATOV, Mme AZIMATOVA chanteuse d’opéra. Résidence actuelle : Londres, Angleterre Description : repérée au cours de la surveillance mise en place autour de l’Emir des Lumières. Réel « fantôme » : possède son propre suborbital, ne fréquente que des milieux fermés et n’a aucune visibilité sur internet. Possède une immense fortune d’origine inconnue, gérée par la banque Hoyle (Dubaï - Shangaï) [Note : la Hoyle's Bank est affiliée au réseau hyper-crypté Black Cloud, privilégié par les pays non-alignés, et constitue donc une entité impénétrable pour les services occidentaux.]. Etudiante en économie à la London School of Economics. Contacts : fille du Colonel AZIMATOV, président à vie de la république tashkite. Lié au poète Umar (dit "L'Emir des lumières"), n°1 d’un groupe crypto-terroriste sous surveillance. Entretient une amitié insolite avec une jeune Anglaise : Lindsey. Activités : Connues : étudie à la London School of Economics, voyage à travers le monde dans des sphères réservées à l’élite. Soupçonnées : profil parfait pour être la « banquière » du mouvement terroriste l’Emirat des Lumières. Parents : Père écrivain. Mère décédée Résidence Actuelle : Londres, Angleterre Description : repérée au cours de la surveillance mise en place autour de l’Emir des Lumières. Les éléments la concernant sont encore parcellaires. La rencontre avec Chamza AZIMATOVA est un hasard total (information fournie par le MI-5). A toute la confiance d’AZIMATOVA, peut aisément être utilisée comme appât. Contacts : une amitié très forte la lie à la Dame de Dubaï (Possible moyen de pression). Liée à l’émir Umar, par Chamza. Activités : Connues : accompagne la Dame de Dubaï à travers le monde. Soupçonnées : aucune. Parents : Père djihadiste, mort au début des années 2000. Mère inconnue. Résidence Actuelle : Inconnue. Vu pour la dernière fois à Dubaï Description : Figure centrale d'un groupe connu sous le nom informel d'Emirat des Lumières depuis le début des années 2020. En surface, "l'Emir des Lumières" affiche des idées progressistes sur l'avenir d'un Islam laïque et éclairé. Tout semble indiquer, cependant, que cet auteur de plusieurs best-sellers (dont un recueil de poèmes érotiques !), a profité de son influence au sein des pays non-alignés pour monter un mouvement terroriste international qui commence à sévir. Contacts : Entretien des contacts avec le cheikh Abu Mahib (Eliminé) et son groupe terroriste afghan. Entretient une liaison avec Chamza AZIMATOVA, « banquière » présumée de son mouvement. Fréquente la plupart des hautes instances des puissances non-alignées. Activités : Connues : numéro 1 de l’Emirat des Lumières, mouvement terroriste en devenir. Soupçonnées : responsable de l’attentat en Allemagne sur l’héritière de la couronne d’Angleterre. Implication probable dans le récent attentat de Dubaï. Bonus : découvrez les superbes teasers réalisés par Dominique Bertail, le dessinateur de la série, pour annoncer la sortie le 21 juin du tome 4 de Ghost Money : Rendez-vous donc le 21 juin en librairies pour le tome 4 de Ghost Money ! (cliquez sur le lien pour lire les premières pages).

Murena : la bande annonce et son making-of ! Actualités
Actualités

Les bio-graphics : les grandes destinées en BD

A l'instar des biopics qui fleurissent au cinéma, la bande dessinée voit naître actuellement des albums ou des séries relatant la vie de personnages réels. Mais loin de proposer des biographies linéaires et exhaustives, les auteurs s'emparent à leur manière de ce matériau narratif. Ils se l'approprient pour créer des histoires inédites et personnelles, choisissent un angle de vue inattendu ou se penchent sur une période moins connue de la vie de leur personnage. Extrait du Dargaud Le Mag N°3 (en librairie le 28 juin)  Vous pensiez connaître Picasso ? Julie Birmant et Clément Oubrerie ont voulu raconter un Pablo oublié, celui qui à 19 ans débarquait à Paris sans un sou en poche. Loin de l'icône, ils suivent un jeune immigré bouillonnant, sous le regard de Fernande, son premier grand amour. Pablo - de Julie Birmant et Clément Oubrerie -  4 tomes (3 tomes déjà en librairie) - 16,95€ (84 pages) Extrait de Pablo tome 3 La Lady Gaga de la Belle Epoque A la même époque que Pablo, Vanna Vinci explore la vie de la Casati, marquise fantasque dont elle reconstitue les axcès en un patchwork de témoignages. Les apparitions sulfureuses, les tenues choquantes et les fêtes pharaoniques de Luisa Casti Amman la firent entrer dans la légende. La Casati - de Vanna Vinci - 1 histoire complète en librairie - 16,45€ (88 pages) Extrait de La Casati Freud - le psy chic / Marx - Un Marx, et ça repart Pour s'attaquer aux monuments que sont Freud et Marx, Corinne Maier, l'auteure d'essais retentissants comme Bonjour Paresse et No Kid, et Anne Simon ont imbriqué la vie et les œuvres de leurs sujets dans une succession de tableaux truculents. Freud - de Corinne Maier et Anne Simon - 1 histoire complète - 13,99€ (54 pages) Marx - de Corinne Maier et Anne Simon - 1 histoire complète - 14,99€ (61 pages) Extrait de Marx jeveuxreussir.com David Cantolla est le créateur espagnol d'un dessin animé à succès - Pocoyo - qui retrace avec le dessinateur Diaz-Faes ses mésaventures sous la forme d'un guide... de la réussite ! Cinq années de travail acharné pour monter une entreprise de plus de 600 personnes, et la crise qui détruit tout en quelques jours... Anecdotes, humour, conseils pratiques, tout y est ! jeveuxreussir.com - de Cantolla et Diaz-Faes - 1 histoire complète à paraître le 28 juin prochain - 22,5€ (272 pages) Extrait de Je Veux Réussir.com Ces ouvrages, que Dargaud a choisi de regrouper sous l'appellation "bio-graphics", apportent une vision fraîche, décalée et souvent plus humaine à ces biographies... et nous permettent du même coup de revisiter l'histoire de manière surprenante.

Actualités
Rentrée : les nouveautés BD dévoilées en mai, fallait oser Actualités

Rentrée : les nouveautés BD dévoilées en mai, fallait oser

En exclu pour le blog, voici les nouvelles séries que vous pourrez découvrir à la rentrée 2013 (août/septembre) ! Tyler Cross de Fabien Nury et Brüno Après le succès d'Atar Gull, le duo d'auteurs se reforme et nous entraîne dans un polar noir, très noir... jubilatoire ! Tyler Cross est un gangster pur et dur, totalement amoral, dans l'Amérique des années 1950. Près de 100 pages de somptueux dessins au cadrage cinématographique par Brüno et d'un scénario nerveux, froid et venimeux à la Nury... Blue Note de Mariolle et Bourgoin (tome 1/2) Prohibition, J-30. Dans une ville gangrenée par l’alcool et la Mafia, un boxeur et un jazzman ont rendez-vous avec leur destin… Mathieu Mariolle nous plonge dans un New York jazzy avec ce polar aux dialogues ciselés au couteau (à cran d'arrêt) et aux somptueux dessins. Marina de Zidrou et Matteo (tome 1/2) Le talentueux scénariste de La Peau de L'Ours, Folies Bergère ou encore Le Client se lance dans une grande aventure historique et nous embarque avec lui dans la magique Venise du dessinateur Matteo. Paco les mains rouges de Fabien Vehlmann et Eric Sagot (tome 1/2) Un jeune instituteur auteur d’un crime passionnel échappe à la guillotine, mais se voit condamné au bagne à perpétuité... Avec ce récit puissant signé Vehlmann et la force des dessins d'Eric Sagot, la descente aux enfers dans le bagne de Cayenne risque de ne pas vous laisser indemne... L'été n'est pas encore là qu'on aurait presque déjà envie d'être à la rentrée... !

Participez au film sur François Cavanna ! Actualités
XIII : appel aux fans ! Actualités
Boule & Bill à Pékin ! Actualités

Boule & Bill à Pékin !

Laurent Verron a créé l'événement dans une école primaire de Pékin ! L'auteur de Boule & Bill a donné une conférence sur la bande dessinée franco-belge au cours de laquelle il a fait une démonstration de dessin, fort apprécié par les petits élèves chinois. Plusieurs médias chinois étaient présents pour couvrir l'événement et interviewer Laurent Verron. Voici les photos de la conférence :  [caption id="attachment_1331" align="aligncenter" width="700" caption="Laurent Verron présente Fugitifs sur Terra II au traducteur"] [/caption]  [caption id="attachment_1332" align="aligncenter" width="700" caption="Les élèves ont l'air ravi de leur nouveau professeur..."] [/caption]  [caption id="attachment_1333" align="aligncenter" width="700" caption="Les posters Boule & Bill réalisés en 2012 "La création d'une bande dessinée" ont été traduits en chinois"] [/caption]  [caption id="attachment_1334" align="aligncenter" width="700" caption="Laurent Verron explique les posters avec des anecdotes sur le métier de dessinateur BD"] [/caption]  [caption id="attachment_1335" align="aligncenter" width="700" caption="Apparemment, les élèves connaissent la réponse à la question..."] [/caption]  [caption id="attachment_1336" align="aligncenter" width="700" caption="Les élèves sont très heureux de voir comment on dessine Boule & Bill !"] [/caption]      [caption id="attachment_1338" align="aligncenter" width="700" caption="Pour remercier Laurent Verron, les élèves lui remettent un cadeau..."] [/caption]  [caption id="attachment_1339" align="aligncenter" width="700" caption="Mais Laurent Verron n'est pas venu les mains vides lui non plus !"] [/caption]  [caption id="attachment_1340" align="aligncenter" width="700" caption="Tous les élèves s'empressent de mettre les oreilles de Bill !"] [/caption]    [caption id="attachment_1342" align="aligncenter" width="700" caption="Petite séance de signatures..."] [/caption]  [caption id="attachment_1343" align="aligncenter" width="700" caption="Puis une séance d'interviews avec les journalistes"] [/caption]  [caption id="attachment_1344" align="aligncenter" width="700" caption="Une photo de groupe après le dîner et avant le retour en France... Editeurs, professeurs et l'auteur ravis de cette journée un peu exceptionnelle !"] [/caption]   

Antarès : 1 fan-art et 1 bonne nouvelle Actualités
Actualités

POLEMIQUE : croquons la pomme avec Murena

Cela a fait grand bruit il y a quelques jours sur la toile : la société californienne Apple a demandé à Izneo, diffuseur français de bandes dessinées numériques, de retirer de leur application iPad "tout contenu jugé pornographique", sans précision sur ce qui est, pour eux, considéré comme "pornographique". Izneo s'est donc vu contraint de retirer 1500 titres de son catalogue sous peine de voir supprimer son application de l'appstore. La ministre de l'Economie numérique, Fleur Pellerin, vient de réagir aujourd'hui pour demander à Apple "d'être responsable" (article du Huffington Post). Parmi les titres retirés, on note donc la disparition de XIII, Blake et Mortimer... et Murena. La série populaire historique sur la Rome antique et la vie de Néron comportait en effet des scènes avec des personnages dessinés nus, des scènes de sexe... shocking donc... La censure avant le numérique... Murena est un habitué de ces "ajustements" à la culture américaine. La série de Jean Dufaux et Philippe Delaby, pourtant saluée par les historiens pour son réalisme et sa riche documentation sur l’époque de Néron (récompensée en 2011 par le prix de la BD historique aux Rendez-vous de l’Histoire à Blois), avait déjà dû s'adapter en 2005. Pour la traduction de sa version « papier » (baptisé Swords of Rome), les auteurs avaient retouché quelques planches. Il a par exemple fallu au dessinateur Philippe Delaby dessiner des « pagnes » blancs pour habiller les gladiateurs combattant nus dans l’arène (dès la 1ère planche du tome 1 de la BD). Voici la version "franco-belge", nous vous laissons imaginer un pagne blanc sur l'homme à terre et un "slip" écru sur l'homme debout en arrière-plan Le tome 9, deux versions à paraître en 2013... Le prochain album de Murena - tome 9 intitulé Les épines, en librairies le 7 juin 2013 - va paraître en deux versions... Une version "normale" le 7 juin et une version "non censurée" en fin d'année avec une couverture différente et quelques planches en sus... Nul doute que ni l'une ni l'autre ne seront disponibles dans l'appstore... Il existe bien aujourd'hui une forme d'auto-censure des auteurs, mais lorsque la nécessité de narration ou la volonté artistique exige d'être un peu "osé", il est toujours possible comme pour Murena de publier deux versions : une qui sera pour le grand public et une pour un public plus averti... Voici la couverture de l'album "édition normale" - en librairie le 7 juin :  Voici le dessin de couverture de la version "non censurée" (disponible en fin d'année) présentée par Philippe Delaby lui-même sur son blog http://philippedelaby.blogspot.fr/ : Les esprits mal placés remarqueront peut-être un détail dans la couverture "normale" également un peu tendancieux... Je vous laisse observer la couverture...

Fred (1931 - 2013) Actualités

Fred (1931 - 2013)

Nous avons la douleur de vous faire part du décès de Fred, Othon Aristides, hier soir à l’âge de 82 ans. Il était depuis plus de 60 ans l’un des plus grands artistes, un créateur et un poète hors du commun. Aujourd’hui, l’ensemble de la bande dessinée est en deuil, et les éditions Dargaud ainsi que tous les auteurs s’associent à l’immense tristesse de sa famille.   Othon Aristides, dit Fred , naît le 5 mars 1931 à Paris. Tout môme, il remplit des cahiers entiers de bandes dessinées bourrées de fôtes d’ortografe. Il publie son premier dessin humoristique dans le courrier des lecteurs d’un journal pour enfants. Un peu plus tard, il fait ses premiers pas vers l’absurde, l’envers du décor et le dérapage contrôlé en dévorant Edgar Poe, Charles Dickens et Oscar Wilde. Vers 18 ans, il fait timidement le tour des rédactions. À sa grande fierté, il finit par placer un dessin à Ici-Paris ; à sa grande déception, sa signature est coupée. À son retour de l’armée, il dessine pour France Dimanche, Paris Match, Le Hérisson et Quartier latin, un modeste journal vendu à la sauvette par Georges Bernier, connu plus tard sous le nom de professeur Choron. C’est avec le même Georges Bernier et François Cavanna (rencontré à Ici-Paris) que Fred crée Hara-Kiri en septembre 1960. Promu directeur artistique, il exécute les soixante premières couvertures, touche un peu à tout, s’aperçoit qu’il aime bien écrire, et revient à la bande dessinée avec Les Petits Métiers, Le Manu-Manu, Tarsinge, l’homme Zan et Le Petit Cirque. En 1966, après six mois de labeur, il propose quinze planches d’une nouvelle histoire au journal Spirou, qui les refuse : le dessin n’est pas bon, l’histoire non plus... À la lecture des mêmes planches, René Goscinny, alors rédacteur en chef de Pilote, s’enthousiasme et publie La Clairière des trois hiboux, premier épisode des aventures de Philémon. Mais cette fois-ci, ce sont les lecteurs qui n’apprécient pas le dessin. Fred décide donc de s’en tenir à l’écriture ; il propose toute une série de scénarios qui seront mis en images par d’autres – ce qui ne l’amuse pas du tout… sauf quand il imagine Time is Money pour Alexis. Et puis, il commence à ruminer dans ses moustaches l’idée d’envoyer Philémon sur les lettres de l’océan Atlantique – idée qui lui est venue dans son bain : où va-t-on quand on se laisse aspirer par le tourbillon de la baignoire qui se vide ? (Fred trouve toujours ses idées dans son bain. Quand l’idée ne vient pas, il prend cinq bains par jour ; il est donc très propre...) Il écrit le scénario, le fait lire à Goscinny et déclare assez fermement qu’il veut le dessiner lui-même. Goscinny accepte, et la grande aventure de Philémon, dont le quinzième album paraîtra en 1987, commence. Dans les années 1970, tout le monde s’arrache Pilote, même Jacques Dutronc qui demande à Fred de lui écrire des chansons. Fred tente le coup avec une fraîcheur absolue, à l’instinct : Le fond de l’air est frais entre très vite au hit-parade. Devenus copains, ils réaliseront ensemble deux livres-disques pour enfants : La Voiture du clair de lune et Le Sceptre. En 1993, après quelques expériences autoéditées, dont le magnifique Magic Palace hôtel, Fred imagine pour l’imagerie Pellerin d’Épinal La Magique Lanterne magique, puis pour Futuropolis un superbe portfolio intitulé Manège. C’est alors que Le Matin de Paris lui offre une pleine page hebdomadaire qu’il occupe avec Le Journal de Jules Renard lu par Fred, une histoire qui sera publiée en 1988 chez Flammarion. En 1991, Fred signe trente-cinq scénarios de courts-métrages, réalisés, entre autres, par Daniel Vigne (Le Retour de Martin Guerre), Jacques Ruffio et Gérard Zingg. Tournés en trente-cinq millimètres dans des conditions extrêmement luxueuses – pour deux minutes de pellicule, ils partent par exemple à trente personnes dans le désert avec des Land Rover –, courts films sont des merveilles de poésie et d’humour. Pris au jeu, Fred signe ensuite pour Gérard Zingg le scénario d’un long-métrage, L’Autobus de la haine. Le projet est malheureusement abandonné. Après Philémon – réédité en trois gros volumes dans une édition millésimée en mars 2011 – , Fred explore d’autres univers et signe plusieurs albums considérés (à juste titre) comme des chefs-d’oeuvre : L’Histoire du corbac aux baskets, L’Histoire de la dernière image et L’Histoire du conteur électrique. À la fin de l’année 2010, Dargaud regroupe d’ailleurs ces trois albums dans un coffret, auquel est ajoutée l’histoire du Magic Palace hôtel, pour la première fois mise en couleurs ! Deux recueils de dessins d’humour – Le Noir, la couleur et lavis et Fredissimo – voient également le jour. Mais Fred se fait rare ; il se prête pourtant au jeu de la confidence dans une rubrique régulière, « Un magnéto dans l’assiette de Fred », publiée dans La Lettre (l’officiel de la BD), dans laquelle il se confie. Cet auteur majeur de la bande dessinée a tant de choses à raconter que Dargaud lui consacre une biographie ; l’ouvrage, intitulé L’Histoire d’un conteur éclectique, sort au mois de mars 2011. Rédigée par Marie-Ange Guillaume, cette monographie de deux cents pages rassemble de nombreux documents inédits, dont les toutes premières pages du prochain Philémon, un épisode auquel Fred travaille depuis plusieurs années. En attendant la sortie de ce nouvel album, Dargaud réédite toute la série sous la forme de trois intégrales, mais présente aussi une nouvelle édition du superbe Petit Cirque. Cette version, remasterisée à partir des originaux et agrémentée de quatre pages supplémentaires, paraît en janvier 2012, à l’occasion de la grande exposition rétrospective que le festival d’Angoulême consacre à Fred. En février 2013, Fred publie son dernier Philémon, Le train où vont les choses, le tome 16 de la série qu’il avait commencée vingt-cinq ans plus tôt. Mais l’aventure n’est pas finie : le producteur Roger Frappier travaille en ce moment à l’adaptation cinématographique de la série, ce que l’auteur avait, jusqu’à présent, toujours refusé. En mai 2013 paraîtra Un magnéto dans l’assiette de Fred, un recueil de l’ensemble des entretiens présentés dans La Lettre.   Fred fait partie des géants de la bande dessinée et a influencé toute une génération d’auteurs. Dans chacune de ses oeuvres – de Philémon au Petit Cirque – l’auteur accomplit un numéro de funambule dans lequel son génie éblouit. Son langage résolument novateur, son inventivité, son imagination foisonnante ont ouvert une nouvelle voie à la bande dessinée.   Bibliographie Aux éditions Dargaud Philémon (16 tomes et une intégrale en trois volumes) 1972-2013 Le Petit Cirque (1973 ; édition remasterisée, 2012) Le fond de l’air est frais (1973) Hum ! (1974) Ça va, ça vient (1977) Y a plus d’saison (1978) Le Manu-Manu (1979) L’Histoire du corbac aux baskets (1993) L’Histoire du conteur électrique (1995) Le Noir, la couleur et lavis (1997) L’Histoire de la dernière image (1999) Fredissimo (2000)   Biographie : L’Histoire d’un conteur éclectique, par Marie-Ange Guillaume (2011)   Entretiens : Un magnéto dans l’assiette de Fred (2013)     Aux éditions de l’auteur Cythère l’apprentie sorcière (1980) Magic Palace hôtel (1980) Parade (1982)     Aux éditions Flammarion Le Journal de Jules Renard lu par Fred (1988)     À l’imagerie Pellerin La Magique Lanterne magique (1983)     Aux éditions Futuropolis Manège (portfolio ; 1983)     Aux éditions Vents d’ouest - dessin Alexis - Timoléon (1992)     Les prix et les distinctions honorifiques 1969 - prix Phénix du meilleur scénario 1972 - Crayon d’or décerné par l’ensemble de la presse 1973 - prix Yellow Kid ; grand prix du meilleur auteur étranger au festival de Lucca 9 neuvième festival de Lucca (Italie) 1977 - prix Haga pour l’ensemble de son oeuvre 1977 - grand prix Loisirs jeunes 1980 - grand prix de la Ville d’Angoulême 1983 - chevalier des Arts et des Lettres 1992 - officier des Arts et des Lettres 1994 – prix du meilleur album du festival d’Angoulême pour L’Histoire du corbac aux baskets 1995 – Immagine Roma a life for comics (grand prix du festival de Rome, décerné pour l’ensemble de son oeuvre) 1995 - grand prix du meilleur auteur étranger du festival d’Amadora (Portugal) 1997 - grand prix du meilleur auteur étranger du festival d’Amadora (Portugal) pour L’Histoire du conteur électrique

Dargaud Le Mag N°2 à lire en ligne ! Actualités