Le Mag


Actualités

Scorpion : résultats du concours de l’été Actualités
Lip, une superbe exposition Actualités
Je veux une Harley T3 : entretien avec Cuadrado et Margerin Actualités

Je veux une Harley T3 : entretien avec Cuadrado et Margerin

C'est tout naturellement en motos que les auteurs Marc Cuadrado et Frank Margerin sont venus ce matin pour le petit-déjeuner presse organisé chez Dargaud, pour la sortie aujourd'hui de leur album : le tome 3 de Je veux une Harley Le Conquête de l'Ouest. L'occasion de raconter leur fameux road trip sur la Route 66, les anecdotes qui ont émaillé ce voyage mythique, rêvé par tant de motards, et d'évoquer leur relation avec le milieu Harley... Rencontre. Comment est née la série Je veux une Harley ? Marc Cuadrado : "C'est partie d'une vraie envie de raconter le milieu Harley, qui n'avait jamais été raconté avant en bandes dessinées. Je souhaitais aussi surtout écrire sur la vie d'un quinqua, confronté à des problèmes de sa génération, il y a une grande part autobiographique dans la série : la crise de la cinquantaine, les relations de couple... Souvent en dédicaces, les gens me disent "mais c'est totalement nous !". D'ailleurs, le tome 1 aurait dû être un one-shot, il a reçu un tel succès, on nous a tellement réclamé la suite, que c'est devenu une série." Pourriez-vous nous décrire ce fameux "milieu Harley" ? Marc Cuadrado : "Il y a énormément de clichés. Avoir une Harley c'est adopter une posture, avoir la "panoplie", la "banane" dans le dos (un bandeau avec le nom de son club sur le blouson), faire partie d'un club, un milieu assez macho même si Harley se féminise de plus en plus (14% de clientes Harley). C'est un milieu génial mais parfois aussi un peu ridicule, dont on s'amuse à moquer les travers, comme les "hommes-sandwich" qui ont des logos Harley partout sur eux ! Malgré tout, c'est une marque mythique qui fédère beaucoup." Les motards aiment beaucoup la série. N'y a-t-il pas eu des réactions négatives devant ces clichés dénoncés ? Frank Margerin : "Non au contraire ! Beaucoup de gens se reconnaissent dans la série et en rient ! Je connais des Hell's Angels, pas réputés pour être des rigolos, et la BD les fait vraiment marrer. Le côté un peu folklorique de la marque fait aussi son charme. Dire Je veux une Harley, c'est dire je veux profiter de la vie au maximum." Marc Cuadrado : "Les hommes sont de grands enfants et Harley est un "jouet". On s'amuse !" On sent une grande complicité entre vous deux. Vous connaissez-vous depuis longtemps ? Marc Cuadrado : "Non, on s'est connu au moment de la création du tome 1 de la série, il y a seulement 3 ans ! Quand j'étais étudiant, avec mes copains, on achetait Metal Hurlant et on lisait toujours en premier les histoires de Frank Margerin. Jamais je n'aurai même rêvé de travailler un jour avec lui. Et puis j'ai eu l'envie de raconter cette histoire mais pas de la dessiner. Et il s'est trouvé que Frank avait également envie de faire une pause dans le scénario. Quand l'éditeur m'a appelé pour me dire que Frank était d'accord pour la série, j'étais ravi !" Frank Margerin : "On s'envoie des mails, on s'appelle mais très peu. On respecte vraiment le travail de l'autre. Marc ne me demande jamais de corriger un dessin et je ne lui demande pas non plus des modifications dans le scénario. Quand on se voit, on en profite pour partager, échanger, on a développé une complicité." Racontez-nous votre fameux road-trip. Marc Cuadrado : "C'est un voyage qui a duré 12 jours, 10 jours de moto pur. Contrairement à Frank, j'avais déjà "fait la route 66" mais pas encore en moto. C'est vraiment une autre sensation. Moi je prenais beaucoup de notes et Frank prenait des photos et filmait pour sa documentation." Frank Margerin : "Oui, j'ai pris 2300 photos ! Bien sûr, il y a beaucoup d'images déjà sur Internet, mais cela m'a permis de rendre plus réaliste notre voyage. Par exemple, la voiture de notre guide, j'avais vraiment envie que ce soit la même. La fameuse moto jaune de la couverture, assez rare, c'était réellement la nôtre (une Electra Glide, un gros modèle de Harley)." Marc Cuadrado : "Le voyage était organisé par un tour operator. Je trouvais ça plus intéressant pour le scénario que de partir par nos propres moyens. Nous avons croisé de vrais personnages de la route 66 ! Angel Delgadillo, le fameux barbier, à l'origine de la réhabilitation de la route 66 (qui avait disparu à la construction de l'autoroute)." Frank Margerin : "Un jour, on s'est perdu dans le désert. Notre groupe avait redémarré trop vite... Alors qu'il n'avait pas plu depuis 20 ans dans cette zone, on a essuyé un gros orage avec de la grêle, Marc avait refusé de prendre de l'essence et du coup on surveillait avec inquiétude la jauge. On s'est arrêté et un type est arrivé en moto. C'était le Desert Doctor ! Un autre personnage, look un peu clochard, moto déglingué, sans casque, qui s'arrête pour dépanner les gens sur la route, une vraie personnalité. Il nous a même laissé sa carte !" Pour lire toute l'aventure de Marc Cuadrado et Frank Margerin sur la Route 66, à La Conquête de l'Ouest, lisez Je veux une Harley tome 3, actuellement en librairies !

Actualités
Sublime édition de luxe pour Perico tome 1 Actualités
Actualités
Le grand retour d'Achille Talon Actualités
Concours de l'été : Le Scorpion Actualités
Actualités
Sur la route 66 avec Margerin et Cuadrado... Actualités
Undertaker, la nouvelle série de X. Dorison et R. Meyer Actualités
X. Dorison sur BFM Business pour HSE Actualités
Une série d'animation Boule & Bill Actualités
Warship Jolly Roger : coup de cœur de libraires Actualités

Warship Jolly Roger : coup de cœur de libraires

Le tome 1 de la nouvelle série de SF signée Sylvain Runberg et Miki Montllò vient tout juste de paraître en librairies et déjà certains libraires l'ont classés parmi leur coup de cœur de l'année ! Très enthousiastes pour ce space-opera survolté, Christophe, libraire de Ty-Bull tome 2 à Rennes (35) a tout particulièrement aimé "l'adrénaline (qui) fuse de la première à la dernière page" quant à Jean-Edgar Casel de La Griffe Noire à Saint-Maur-des-Fossés (94), il parle déjà de "la découverte BD de l'année" ! La chronique de Jean Edgar Casel (La Griffe Noire) : L'avis de Christophe (Ty-Bull tome 2) : Plus déterminé que jamais, " Christophe Jolly Jumper" est allé chercher son coup de cœur de la semaine là ou personne ne l'attendait : c'est WARSHIP JOLLY ROGER de Runberg et Montllò chez Dargaud. Profitant d'une mutinerie, Jon Munro s'échappe du centre pénitentiaire dans lequel il était enfermé pour crimes militaires, emmenant avec lui : un contrebandier, une femme-soldat et un gamin muet. Sachant qu'il sera traqué dans tout l'univers, Munro estime que sa survie, leur survie à tous, ne dépend que d'une chose : la récupération du Valkyrie, son vaisseau de guerre, même si ce dernier est consigné en plein cœur de l'empire, dans la gueule du loup... Histoire de renégats transposée dans un Space Opera, WARSHIP JOLLY ROGER est une BD comme on les aime (et vous savez, maintenant, comment on les aime) : musclée, explosive et avec de la matière ! Avec WJR, pas le temps de s'ennuyer : l'adrénaline fuse de la première à la dernière page. Mais on prendra le temps de profiter des personnages qui ont été, plus que soignés, carrément chouchoutés et tout particulièrement de Jon Tibérius Munro qui fera date dans la bad-ass-attitude. Gage de qualité, on retrouve Sylvain Runberg au scénario (Orbital, Millenium) qui est accompagné d'un p'tit nouveau, Miquel Montlló, coupable d'un dessin numérique de haut niveau. Bref, on le connaissait tous de réputation mais là, c'est pire que ce que l'on pouvait imaginer : "Christophe Jolly Jumper" est vraiment le plus terrible des libraires stellaires. Alors, lisez WARSHIP JOLLY ROGER parce que, en BD, la revanche est une arme qui se mange froid. N'hésite pas à suivre l'avis de ces deux super libraires (et à visiter leur super librairie - et leur site et page Facebook pour voir leurs autres coups de cœur !), on ne peut qu'être entièrement d'accord avec leur analyse ! :)  EN LIBRAIRIES  

Manu Larcenet sur France Inter Actualités
Les Vieux Fourneaux... nouvelle série décapante ! Actualités

Les Vieux Fourneaux... nouvelle série décapante !

Les Vieux Fourneaux, la nouvelle série de Wilfrid Lupano et Paul Cauuet, est paru il y a tout juste deux semaines et, après avoir suscité un véritable engouement chez les libraires, la bande dessinée séduit sans réserve les lecteurs ! Si vous n'avez pas encore franchi le pas et accompagner notre trio de septuagénaires dans leur road-movie, voici une petite revue de presse non exhaustive des journalistes qui ont suivi avec délectation les papys héros de cette comédie sociale pétillante. Blog de Sud Ouest - Jean-Marc Lernould (...) On rit à cette tragi-comédie, où un cocu presque sénile décide de prendre les armes, et à ce duo de Pieds-Nickelés qui tente de le rattraper à bord d’une camionnette hors d’âge (…) On pense au tandem Audiard/Lautner pour cette évocation de vieux de la vieille, jusque dans les dialogues définitifs ("j’en ai connu des pompes à vélo, mais alors lui…") (…) une aventure de vieux cons qui respire la vie à pleins poumons ! Blog "Un amour de BD" - Jacques Viel (...) Waouuu ! attendu avec impatience, cette nouvelle BD de Wilfrid Lupano tient toutes ses promesses. Comédie sociale grinçante et décalée, Lupano et Cauuet nous offrent un petit bijou d’humour. Personnages attachants et “justes”, leurs trois pépères vont vous embarquer sur la route avec eux, c’est certain !  Planète BD - Benoît Cassel (...) Wilfrid Lupano prouve son grand talent pour les dialogues truculents et balancés, avec un sens de l’a-propos et beaucoup de fond. Car si l’intrigue mouvementée post-vaudedevillesque et la personnalité pittoresque des papys héros font déjà beaucoup, le scénariste assène surtout une foule de discours sociétaux parfaitement pertinents (…) La dernière page refermée, après avoir profité d’une première intrigue pétillante et déjà bien complète, on se réjouit qu’il ne s’agisse que d’un tome 1… Place to be - Coralie (...)Si vous aimez les personnages hauts en couleurs, qui derrière leur carapace de gros dur cache un cœur tendre, les dialogues percutants et drôles ainsi que les dessins et les décors détaillés, cette bande dessinée est pour vous. (...) 9ème Art - Elsa Difficile d'en dire trop, en réalité, tant la saveur de Les Vieux Fourneaux se découvre en le lisant, dans tous ses détails, ses petits et grands rebondissements, dans la finesse de son propos et la malice avec laquelle l'histoire est racontée. Cette bande dessinée est vraiment un petit bonheur, drôle, enjouée, intelligente. (…) Culture BD - Damien Sirven (…)Des dialogues à la Audiard, imagés à souhait, vous feront éclater de rire à vous en péter la mâchoire. (…)Les gueules et les postures ultra-expressives de nos papis déjantés décuplent la force des dialogues. (…)On veut tous des papis comme ça, forts en gueule avec la rage de vivre chevillée au corps. Café Powell - Léa (...) Cette comédie sociale semble tellement réaliste qu’on pourrait croire que notre propre grand-père nous raconte sa vie. Entre révolte et amours, héritage tronqué et théâtre de campagne, vieux et jeunes, Lupano nous livre un récit plein d’humour sur la société actuelle à la narration implacable et impeccable. (...) Sceneario.com - Aub Nouvelle aventure truculente signée Wilfrid Lupano, Les Vieux Fourneaux est une bande dessinée haute en couleur. Du début à la fin, ce sont des pépites d'humour semées à chaque page pour un album à la réussite indéniable. 7BD - David (…) Lupano et Cauuet nous parlent de sujets qui les préoccupent, les interpellent ou les énervent. Ils évoquent le conflit des générations, la censure bête et grâce à tout cela, ils parviennent à créer l'empathie du lecteur pour le vieux trio, nous poussant à nous demander « Et moi, quel vieux grincheux vais-je devenir ? » (…) Ces trois vieux grognons qui font de cette BD une œuvre touchante et juste. On finit cette revue de presse avec une bonne nouvelle... Le tome 2 des Vieux Fourneaux est attendu pour octobre ! En attendant, on vous invite à vous rendre en librairies pour découvrir ce premier tome, intitulé Ceux qui restent :

Polar : prêt pour le grand frisson ? Actualités
Normal, le livre "Recommandé par Jean Sarkozy"... Actualités
48H BD : la 2ème édition les 16 et 17 mai Actualités
Actualités