Le Mag


Actualités

Du Tumulte à Angoulême Actualités

Du Tumulte à Angoulême

Communiqué de Cortex Productions Le Secret du Ruban-Monde se dévoile en première mondiale à Angoulême pendant le Festival International de la BD ! Devenez ingénieurs de mondes grâce au panorama interactif en 3D relief Tumulte® A partir du 29 Janvier 2015, dans le cadre du Festival International de la Bande Dessinée, Cortex Productions convie les amoureux du 9e Art et les fans d’expérience en relief à pénétrer au coeur du Tumulte pour découvrir un panorama 360° en 3D relief immersive. L’installation « Le Secret du Ruban-Monde » sera ouverte pendant le FIBD d’Angoulême dans le bâtiment du Musée de la BD, sur les rives de la Charente. Angoulême, le 12 Janvier 2015 – Cortex Productions, société spécialisée dans les contenus en images de synthèse et réalité virtuelle, proposera aux visiteurs du Festival International de la Bande Dessinée d’Angoulême, dès le 29 Janvier et jusqu’au 15 février 2015, de découvrir la nouvelle attraction en 3D relief immersif, « Le Secret du Ruban-Monde », imaginée par Alexandre Clérisse et Thierry Smolderen, auteurs de « Souvenirs de l’empire de l’atome » publié chez Dargaud. Qu’est-ce qu’un Tumulte ? Initié par Cortex Productions, le Tumulte® réunit au sein d’une même innovation un écran panoramique sur lequel sont diffusées des images numériques calculées en temps réel et en relief. Le spectateur peut interagir avec les différents éléments du contenu pour une expérience immersive inédite. Tumulte® sera commercialisé à partir de février 2015 et disponible à l’achat ou à la location. « La plupart des installations de réalité virtuelle tendent à isoler le spectateur via des casques individuels, or l'homme est bien un être social habitué depuis la nuit des temps à vivre en groupe ; Tumulte® est donc un outil d'immersion collective en symbiose avec son comportement », résume Andreas Koch, gérant de Cortex Productions. Tumulte® : le panorama augmenté et interactif ! Les visiteurs qui se rendront aux Chais Magelis d’Angoulême du 29 Janvier au 15 février 2015 pénétreront, équipés de lunettes 3D, au coeur d’un écran cylindrique de 8 mètres de diamètre sur 5,45 mètres de haut qui les englobera totalement. Huit projecteurs disposés à distance égale complètent l’installation pour une projection sans rupture. Au centre, un périmètre, entouré d’un garde-corps, est installé pour les accueillir : « Contrairement au cinéma où les spectateurs regardent tous dans un seul et même sens vers un écran, Tumulte® va les enrober totalement dans l’image projetée », précise Andreas Koch. Là où le simple panorama va proposer un seul et unique point de vue, le Tumulte® offre aux spectateurs une vision à 360 degrés en relief stéréoscopique ! Tumulte® engage donc les visiteurs – jusqu’à 25 personnes par séance d’une durée de 10 minutes environ - dans un environnement immersif où la dimension collective ajoute au sentiment que les objets évoluent entre eux et non pas uniquement devant eux comme dans un relief sur écran plat. Les spectateurs se trouvent non plus entourés d’images mais plongés au coeur de celles-ci. « Le Secret du Ruban-Monde » : devenez ingénieurs de mondes Sur la base du dessin stylisé et élégant d'Alexandre Clérisse, et avec la complicité du scénariste Thierry Smolderen, le public va s’immerger dans l'imagerie fluide et aérodynamique de la Science-Fiction des années 50. Le Secret du Ruban-Monde s’appuie sur les vestiges oubliés d’une ancienne civilisation extraterrestre qui flottent en rubans dans l’espace. Nous commençons tout juste à comprendre ce dont il s’agit : ce sont des systèmes habitables qu’il vous faudra transformer étape par étape. C’est la mission qui est proposée aux spectateurs devenus dès leur entrée au sein du Tumulte, des ingénieurs de mondes… Les objets volants qui gravitent autour des spectateurs sont des satellites qu’il faudra « pousser » vers le Ruban-Monde pour initier le cycle de vie : l’énergie, l’eau et, enfin, les bâtiments destinés à accueillir ces nouveaux pionniers ! Il vous faudra également leur porter secours et repousser, toujours avec la main, les pluies d’astéroïdes qui risquent de détruire votre Ruban-Monde. « Le Secret du Ruban-Monde » est une installation qui séduira petits et grands car, au-delà de sa dimension ludique, c’est bel et bien une nouvelle approche du panorama et de la 3D relief que Cortex Productions propose au sein du Tumulte®. « En outre, précise Andreas Koch, il est tout à fait possible de s’immerger dans la contemplation de ce Ruban-Monde et de voir les autres spectateurs devenir bâtisseurs de monde… ou de les aider à les construire. C’est selon l’envie et le goût de chacun. » Enfin, il est bon de signaler que chaque séance du « Secret du Ruban-Monde » sera différente car les ingénieurs de mondes n’agiront pas tous de la même façon ! « C’est justement l’interactivité proposée au sein du Tumulte® qui donne sa singularité à chaque fois que nous lançons l’installation ». Avec la technologie Tumulte®, Cortex Productions souhaite s’adresser aux musées, cités des sciences mais aussi parcs à thèmes, partout dans le monde et selon tous les styles et toutes les dimensions : bande dessinée, animation, images de synthèse, etc. La seule limite, c’est l’imagination ! Dès le 29 Janvier 2015, pénétrez au coeur du Tumulte pour découvrir « Le Secret du Ruban-Monde » ! Inscription obligatoire sur http://www.bdangoulemepro.com/index_jeu.php Créez votre profil et choisissez un horaire en fonction des disponibilités.

Communiqué du SNE Actualités
Actualités
Actualités
Complainte des Landes Perdues - les infographies Actualités
Des affiches pour votre librairie en fin d'année ! Actualités
CADEAU : Complainte des Landes Perdues - le pack Actualités
Dargaud le Mag n°9 est en ligne ! Actualités
LE SCORPION : qui doit disparaître ? MAJ Actualités
CADEAU : Pico Bogue, superstar du web Actualités
Les Vieux Fourneaux : des affiches à imprimer Actualités
Scorpion : résultats du concours de l’été Actualités
Lip, une superbe exposition Actualités
Je veux une Harley T3 : entretien avec Cuadrado et Margerin Actualités

Je veux une Harley T3 : entretien avec Cuadrado et Margerin

C'est tout naturellement en motos que les auteurs Marc Cuadrado et Frank Margerin sont venus ce matin pour le petit-déjeuner presse organisé chez Dargaud, pour la sortie aujourd'hui de leur album : le tome 3 de Je veux une Harley Le Conquête de l'Ouest. L'occasion de raconter leur fameux road trip sur la Route 66, les anecdotes qui ont émaillé ce voyage mythique, rêvé par tant de motards, et d'évoquer leur relation avec le milieu Harley... Rencontre. Comment est née la série Je veux une Harley ? Marc Cuadrado : "C'est partie d'une vraie envie de raconter le milieu Harley, qui n'avait jamais été raconté avant en bandes dessinées. Je souhaitais aussi surtout écrire sur la vie d'un quinqua, confronté à des problèmes de sa génération, il y a une grande part autobiographique dans la série : la crise de la cinquantaine, les relations de couple... Souvent en dédicaces, les gens me disent "mais c'est totalement nous !". D'ailleurs, le tome 1 aurait dû être un one-shot, il a reçu un tel succès, on nous a tellement réclamé la suite, que c'est devenu une série." Pourriez-vous nous décrire ce fameux "milieu Harley" ? Marc Cuadrado : "Il y a énormément de clichés. Avoir une Harley c'est adopter une posture, avoir la "panoplie", la "banane" dans le dos (un bandeau avec le nom de son club sur le blouson), faire partie d'un club, un milieu assez macho même si Harley se féminise de plus en plus (14% de clientes Harley). C'est un milieu génial mais parfois aussi un peu ridicule, dont on s'amuse à moquer les travers, comme les "hommes-sandwich" qui ont des logos Harley partout sur eux ! Malgré tout, c'est une marque mythique qui fédère beaucoup." Les motards aiment beaucoup la série. N'y a-t-il pas eu des réactions négatives devant ces clichés dénoncés ? Frank Margerin : "Non au contraire ! Beaucoup de gens se reconnaissent dans la série et en rient ! Je connais des Hell's Angels, pas réputés pour être des rigolos, et la BD les fait vraiment marrer. Le côté un peu folklorique de la marque fait aussi son charme. Dire Je veux une Harley, c'est dire je veux profiter de la vie au maximum." Marc Cuadrado : "Les hommes sont de grands enfants et Harley est un "jouet". On s'amuse !" On sent une grande complicité entre vous deux. Vous connaissez-vous depuis longtemps ? Marc Cuadrado : "Non, on s'est connu au moment de la création du tome 1 de la série, il y a seulement 3 ans ! Quand j'étais étudiant, avec mes copains, on achetait Metal Hurlant et on lisait toujours en premier les histoires de Frank Margerin. Jamais je n'aurai même rêvé de travailler un jour avec lui. Et puis j'ai eu l'envie de raconter cette histoire mais pas de la dessiner. Et il s'est trouvé que Frank avait également envie de faire une pause dans le scénario. Quand l'éditeur m'a appelé pour me dire que Frank était d'accord pour la série, j'étais ravi !" Frank Margerin : "On s'envoie des mails, on s'appelle mais très peu. On respecte vraiment le travail de l'autre. Marc ne me demande jamais de corriger un dessin et je ne lui demande pas non plus des modifications dans le scénario. Quand on se voit, on en profite pour partager, échanger, on a développé une complicité." Racontez-nous votre fameux road-trip. Marc Cuadrado : "C'est un voyage qui a duré 12 jours, 10 jours de moto pur. Contrairement à Frank, j'avais déjà "fait la route 66" mais pas encore en moto. C'est vraiment une autre sensation. Moi je prenais beaucoup de notes et Frank prenait des photos et filmait pour sa documentation." Frank Margerin : "Oui, j'ai pris 2300 photos ! Bien sûr, il y a beaucoup d'images déjà sur Internet, mais cela m'a permis de rendre plus réaliste notre voyage. Par exemple, la voiture de notre guide, j'avais vraiment envie que ce soit la même. La fameuse moto jaune de la couverture, assez rare, c'était réellement la nôtre (une Electra Glide, un gros modèle de Harley)." Marc Cuadrado : "Le voyage était organisé par un tour operator. Je trouvais ça plus intéressant pour le scénario que de partir par nos propres moyens. Nous avons croisé de vrais personnages de la route 66 ! Angel Delgadillo, le fameux barbier, à l'origine de la réhabilitation de la route 66 (qui avait disparu à la construction de l'autoroute)." Frank Margerin : "Un jour, on s'est perdu dans le désert. Notre groupe avait redémarré trop vite... Alors qu'il n'avait pas plu depuis 20 ans dans cette zone, on a essuyé un gros orage avec de la grêle, Marc avait refusé de prendre de l'essence et du coup on surveillait avec inquiétude la jauge. On s'est arrêté et un type est arrivé en moto. C'était le Desert Doctor ! Un autre personnage, look un peu clochard, moto déglingué, sans casque, qui s'arrête pour dépanner les gens sur la route, une vraie personnalité. Il nous a même laissé sa carte !" Pour lire toute l'aventure de Marc Cuadrado et Frank Margerin sur la Route 66, à La Conquête de l'Ouest, lisez Je veux une Harley tome 3, actuellement en librairies !

Actualités
Sublime édition de luxe pour Perico tome 1 Actualités
Actualités
Le grand retour d'Achille Talon Actualités
Concours de l'été : Le Scorpion Actualités
Actualités