Merlin Tome 5 - Tartine et Iseult

Pagination 48 pages
Format 226x298
EAN 9782205052732
Genre
  • Humour
Public
  • Tous Publics - Enfants

Résumé Merlin tome 5

Après les nombreuses versions tragiques de Tristan et Iseult qui nous sont parvenues des XIIe et XIIIe siècles, voici la version 2002, où l'on voit le petit Merlin, le cochon Jambon et l'ogre Tartine prendre quelques libertés avec la légende (et la tragédie).

La douce Iseult broie du noir car sa vie amoureuse se présente mal. D'un côté, son papa, le roi veut qu'elle épouse Morholt – une brute doublée d'un crétin autosatisfait. De l'autre côté, le chevalier Tristan lui fait une cour assidue, mais elle le trouve un peu froussard, pour un valeureux chevalier.

Mais voilà qu'une nuit, occupée à ruminer de sombres pensées dans une forêt tout aussi sombre, elle s'assied sur Tartine sans le faire exprès. Et malgré le physique ingrat dudit Tartine, elle craque. Elle le trouve gentil. Quant à lui, il se met à fleurir – il lui pousse un bouquet sur la tête, et c'est justement ce qui se passe quand un ogre tombe amoureux. Donc, Iseult intègre la chaumière des trois copains, Tartine devient gâteux avec la Zeuzeult à son Tartinous, et tout va bien, à deux détails près. D'abord, habituée au luxe, Iseult regrette le château paternel – la chaumière ne comporte aucune salle de bains et on y bouffe des conserves. Ensuite, la situation contrarie Morholt, qui débarque dans le but de découper Tartine en rondelles – ce que lui déconseille le rusé Renart, à cause de ces histoires de sensibilité féminine.

Pourtant, à la suite d'un tournoi très désordonné où s'affronteront les deux prétendants, les choses rentreront dans l'ordre et Tristan épousera Iseult. Comment ? C'est de la pure magie, bien que Merlin se montre complètement inefficace – il n'a pas révisé le chapitre des philtres.

Le titre sonne bien et le reste est à l'avenant. Après avoir " arrangé " le mythe du Père Noël et le Roman de Renart, les trois copains nous sabotent Tristan et Iseult. Le résultat est une suite de gags irrésistibles, brillamment dialogués et dessinés. Notons au passage que le scénario, signé Sfar pour les précédents albums, est repris par Morvan, complice de Sfar sur la série Troll chez Delcourt. Morvan ne faiblit pas, tout en introduisant une nuance : les quatre premiers albums s'adressaient aux adultes et aux enfants. Celui-ci s'adresse plutôt aux enfants, qui sont priés de bien vouloir le prêter à quelques adultes triés sur le volet.

Pagination. 48 pages
Format. 226x298
EAN. 9782205052732

Résumé Merlin tome 5

Après les nombreuses versions tragiques de Tristan et Iseult qui nous sont parvenues des XIIe et XIIIe siècles, voici la version 2002, où l'on voit le petit Merlin, le cochon Jambon et l'ogre Tartine prendre quelques libertés avec la légende (et la tragédie).

La douce Iseult broie du noir car sa vie amoureuse se présente mal. D'un côté, son papa, le roi veut qu'elle épouse Morholt – une brute doublée d'un crétin autosatisfait. De l'autre côté, le chevalier Tristan lui fait une cour assidue, mais elle le trouve un peu froussard, pour un valeureux chevalier.

Mais voilà qu'une nuit, occupée à ruminer de sombres pensées dans une forêt tout aussi sombre, elle s'assied sur Tartine sans le faire exprès. Et malgré le physique ingrat dudit Tartine, elle craque. Elle le trouve gentil. Quant à lui, il se met à fleurir – il lui pousse un bouquet sur la tête, et c'est justement ce qui se passe quand un ogre tombe amoureux. Donc, Iseult intègre la chaumière des trois copains, Tartine devient gâteux avec la Zeuzeult à son Tartinous, et tout va bien, à deux détails près. D'abord, habituée au luxe, Iseult regrette le château paternel – la chaumière ne comporte aucune salle de bains et on y bouffe des conserves. Ensuite, la situation contrarie Morholt, qui débarque dans le but de découper Tartine en rondelles – ce que lui déconseille le rusé Renart, à cause de ces histoires de sensibilité féminine.

Pourtant, à la suite d'un tournoi très désordonné où s'affronteront les deux prétendants, les choses rentreront dans l'ordre et Tristan épousera Iseult. Comment ? C'est de la pure magie, bien que Merlin se montre complètement inefficace – il n'a pas révisé le chapitre des philtres.

Le titre sonne bien et le reste est à l'avenant. Après avoir " arrangé " le mythe du Père Noël et le Roman de Renart, les trois copains nous sabotent Tristan et Iseult. Le résultat est une suite de gags irrésistibles, brillamment dialogués et dessinés. Notons au passage que le scénario, signé Sfar pour les précédents albums, est repris par Morvan, complice de Sfar sur la série Troll chez Delcourt. Morvan ne faiblit pas, tout en introduisant une nuance : les quatre premiers albums s'adressaient aux adultes et aux enfants. Celui-ci s'adresse plutôt aux enfants, qui sont priés de bien vouloir le prêter à quelques adultes triés sur le volet.