Formidables aventures de Lapinot (Les) Tome 2 - Pichenettes

Pagination 48 pages
Format 224x297
EAN 9782205050080
Genre
  • Aventure
  • Humour
Public
  • Ado-adulte - à partir de 12 ans

Résumé Formidables aventures de Lapinot (Les) tome 2

Lapinot monte à la capitale, histoire de respirer le bon gaz carbonique et de revoir les vieux copains de derrière les fagots. "Pichenettes" est donc une histoire de copains, beaucoup plus cool que ne l'était l'univers impitoyable de "Blacktown".

Il y a Titi, qui baptise sa fille de huit mois, dont il ignorait l'existence une semaine plus tôt. Il y a Pierrot qui s'est fait beau parce qu'il est le parrain, et Richard qui est vexé - il n'a pa été invité, à cause de son vieux pull pourri aui aurait fait honte à la belle-famille.

Il ya la soirée "spécial jeux ringards" (avec Scrabble mais sans Mille bornes" parce qu'on attend trois plombes pour avoir les feux verts), le restau, les galeries branchées, les parties de flipper, les engueulades et les obsessions de chacun - messages conceptuels furieusement sous-jacents, réincarnation, pinard, filles, etc. Bref, des trucs de copains.

Avec tout de même un gros mystère planant : ça commence avec un type qui essaie de se noyer dans trois centimètres d'eau, et ça continue avec le caillou maléfique de la dynastie Pÿkchnetz - "Pichenettes" en VF - qui est réputé vous coller la poisse totale. Lapinot se trimballe là-dedans avec un solide bon sens, se fichant allègrement des malédictions - il a adopté le caillou "Pitchenettes" pour caler un meuble bancal - et naviguant dans le conceptuel avec sceptisisme de bon aloi.

ce qui nous donne une balade pleine de tendresse et de loufoquerie délicates dont Trondheim a le secret...

Pagination. 48 pages
Format. 224x297
EAN. 9782205050080

Résumé Formidables aventures de Lapinot (Les) tome 2

Lapinot monte à la capitale, histoire de respirer le bon gaz carbonique et de revoir les vieux copains de derrière les fagots. "Pichenettes" est donc une histoire de copains, beaucoup plus cool que ne l'était l'univers impitoyable de "Blacktown".

Il y a Titi, qui baptise sa fille de huit mois, dont il ignorait l'existence une semaine plus tôt. Il y a Pierrot qui s'est fait beau parce qu'il est le parrain, et Richard qui est vexé - il n'a pa été invité, à cause de son vieux pull pourri aui aurait fait honte à la belle-famille.

Il ya la soirée "spécial jeux ringards" (avec Scrabble mais sans Mille bornes" parce qu'on attend trois plombes pour avoir les feux verts), le restau, les galeries branchées, les parties de flipper, les engueulades et les obsessions de chacun - messages conceptuels furieusement sous-jacents, réincarnation, pinard, filles, etc. Bref, des trucs de copains.

Avec tout de même un gros mystère planant : ça commence avec un type qui essaie de se noyer dans trois centimètres d'eau, et ça continue avec le caillou maléfique de la dynastie Pÿkchnetz - "Pichenettes" en VF - qui est réputé vous coller la poisse totale. Lapinot se trimballe là-dedans avec un solide bon sens, se fichant allègrement des malédictions - il a adopté le caillou "Pitchenettes" pour caler un meuble bancal - et naviguant dans le conceptuel avec sceptisisme de bon aloi.

ce qui nous donne une balade pleine de tendresse et de loufoquerie délicates dont Trondheim a le secret...