Formidables aventures de Lapinot (Les) Tome 1 - Blacktown

Pagination 48 pages
Format 225x296
EAN 9782205049992
Genre
  • Aventure
  • Humour
Public
  • Ado-adulte - à partir de 12 ans

Résumé Formidables aventures de Lapinot (Les) tome 1

Poursuivi par des patibulaires qui ont l'air de vouloir lui faire la peau, Lapinot atterrit à Blacktown : son saloon, sa prison, ses 150 bouseux managés par un shérif mal luné qui sort son "dictionnaire des sales types" (ses avis de recherche, en version décryptée) dès qu'il flaire un étranger. Pour tout arranger, le patelin est en pleine émeute car on vient de trouver de l'or dans les collines. Ce qui fait qu'au bout d'un quart d'heure, Lapinot est mûr pour le lynchage.

Le rayon de soleil de Blacktown, c'est la jolie Miss Pacard - "jolie" est une façon de parler, les personnages de Trondheim étant affublés de tronches de bestioles plus ou moins farfelues. En tout cas, elle plaît aux messieurs, qui tentent de la séduire en allant fayoter à ses conférences sur la non-violence avec travaux pratiques assortis. Inutile de dire que prêcher la non-violence à Blacktown, c'est voué à l'échec.

L'Ouest, le vrai - revisité par Trondheim, ses loufoqueries feutrées, ses mélancolies désarmantes, ses réflexions sur le temps qui passe et la vie qui s'effiloche. Et surtout, la force de persuasion d'un graphisme culotté, aussi attachant qu'efficace, plein de vibrations subtiles et servi par une mise en couleur hypersensible. A elles seules, les grandes oreilles flasques de Lapinot méritent de figurer dans les annales de la BD, c'est sûr.

Pagination. 48 pages
Format. 225x296
EAN. 9782205049992

Résumé Formidables aventures de Lapinot (Les) tome 1

Poursuivi par des patibulaires qui ont l'air de vouloir lui faire la peau, Lapinot atterrit à Blacktown : son saloon, sa prison, ses 150 bouseux managés par un shérif mal luné qui sort son "dictionnaire des sales types" (ses avis de recherche, en version décryptée) dès qu'il flaire un étranger. Pour tout arranger, le patelin est en pleine émeute car on vient de trouver de l'or dans les collines. Ce qui fait qu'au bout d'un quart d'heure, Lapinot est mûr pour le lynchage.

Le rayon de soleil de Blacktown, c'est la jolie Miss Pacard - "jolie" est une façon de parler, les personnages de Trondheim étant affublés de tronches de bestioles plus ou moins farfelues. En tout cas, elle plaît aux messieurs, qui tentent de la séduire en allant fayoter à ses conférences sur la non-violence avec travaux pratiques assortis. Inutile de dire que prêcher la non-violence à Blacktown, c'est voué à l'échec.

L'Ouest, le vrai - revisité par Trondheim, ses loufoqueries feutrées, ses mélancolies désarmantes, ses réflexions sur le temps qui passe et la vie qui s'effiloche. Et surtout, la force de persuasion d'un graphisme culotté, aussi attachant qu'efficace, plein de vibrations subtiles et servi par une mise en couleur hypersensible. A elles seules, les grandes oreilles flasques de Lapinot méritent de figurer dans les annales de la BD, c'est sûr.