Inspecteur Moroni Tome 3 - Syndrome de Stockholm (Le)

Pagination 48 pages
Format 227x298
EAN 9782205055511
Genre
  • Humour
Public
  • Ado-adulte - à partir de 12 ans

Résumé Inspecteur Moroni tome 3

Moins serein que Navarro, plus fou que le commissaire Moulin, aussi obstiné que Colombo, en fait assez proche du célébrissime inspecteur Clouzeau de Blake Edwards joué dans la Panthère rose par Peter Sellers !

Le commissariat central où sévit Moroni n'a pas fini de s'agiter quand son imprévisible inspecteur se met en action. Cette fois, on ne sait plus trop comment ni pourquoi ni quoi que se soit, mais Moroni se retrouve pris en otage par un ancien salarié de la société Sylphex qui vient littéralement de péter un plomb.

Eugène Puthoff, c'est son nom, semble détenir quelques secrets sur les activités de son ex-employeur que celui-ci ne tient pas à voir tomber dans le domaine public... Aculé, Puthoff prend donc en otage Moroni avec lequel il finira par développer le syndrome de Stockholm*. Pour être clair, Moroni est dans la merde jusqu'au cou.

* Il s'agit d'un comportement paradoxal des victimes de prise d'otage, décrit pour la première fois en 1978 par un psychiatre américain. Le diagnostic relève de trois critères : le développement d'un sentiment de confiance, voire de sympathie des otages vis à vis de leurs ravisseurs, le développement réciproque d'un sentiment positif des ravisseurs à l'égard de leurs otages, et l'apparition d'une hostilité des victimes envers les forces de l'ordre.

Pagination. 48 pages
Format. 227x298
EAN. 9782205055511

Résumé Inspecteur Moroni tome 3

Moins serein que Navarro, plus fou que le commissaire Moulin, aussi obstiné que Colombo, en fait assez proche du célébrissime inspecteur Clouzeau de Blake Edwards joué dans la Panthère rose par Peter Sellers !

Le commissariat central où sévit Moroni n'a pas fini de s'agiter quand son imprévisible inspecteur se met en action. Cette fois, on ne sait plus trop comment ni pourquoi ni quoi que se soit, mais Moroni se retrouve pris en otage par un ancien salarié de la société Sylphex qui vient littéralement de péter un plomb.

Eugène Puthoff, c'est son nom, semble détenir quelques secrets sur les activités de son ex-employeur que celui-ci ne tient pas à voir tomber dans le domaine public... Aculé, Puthoff prend donc en otage Moroni avec lequel il finira par développer le syndrome de Stockholm*. Pour être clair, Moroni est dans la merde jusqu'au cou.

* Il s'agit d'un comportement paradoxal des victimes de prise d'otage, décrit pour la première fois en 1978 par un psychiatre américain. Le diagnostic relève de trois critères : le développement d'un sentiment de confiance, voire de sympathie des otages vis à vis de leurs ravisseurs, le développement réciproque d'un sentiment positif des ravisseurs à l'égard de leurs otages, et l'apparition d'une hostilité des victimes envers les forces de l'ordre.



Les autres tomes de la série Inspecteur Moroni