Cosmonautes du futur (Les) Tome 3 - Résurrection

Pagination 48 pages
Format 226x300
EAN 9782205052930
Genre
  • Aventure
  • Humour
Public
  • Ado-adulte - à partir de 12 ans

Résumé Cosmonautes du futur (Les) tome 3

Martina et Gildas sont devenus des héros. Aussi a-t-on créé en leur honneur une espèce de musée spatial, qui rassemble les échantillons les plus parlants de la civilisation terrienne : une chanson de Michel Delpech, un bob Ricard, une 4L, un ascenseur taggé et quelques crottes de chiens.

Ce musée est le symbole de l'idéologie Celta, très contestée par les contestataires, qui veulent la peau de Gildas et Martina. Les autres aussi, d'ailleurs. Surtout Black Spider, dont la maman flotte dans un bocal comme un vieux poisson pourri. Si on ajoute quelques personnages pittoresques, comme Nikad le télépathe dont la tête repousse après explosion, et un régiment de clones fabriqués en couveuse, et Gildas 1er qui souhaite passer nos copains à la vrilleuse mentale — le tout sans trop savoir si on est en 2033 ou en 2143 —, on a un scénario de SF complètement déjanté (à mettre entre toutes les mains) sur un dessin explosif et mignon à croquer.

Après les Cosmonautes du futur 1 (gros succès de la collection Poisson Pilote) et le Retour, l'album Résurrection confirme la forme éblouissante du tandem Trondheim-Larcenet.

Lewis Trondheim est né en 1964 à Fontainebleau. Vers 25 ans, il édite un fanzine à lui tout seul, puis décide d'apprendre à dessiner et attaque les 500 pages de Lapinot et les carottes de Patagonie. En 1990, il fonde l'Association avec cinq autres dessinateurs, et en 1995, il entre chez Dargaud avec les Formidables aventures de Lapinot. Coup de coeur d'Angoulême en 1994, il reçoit en 1996 le Totem de la bande dessinée au Salon de Montreuil.

Né en 1969 à Vélizy, Manu Larcenet se lance dans la bande dessinée vers dix ans. Après s'être partagé entre le pop-rock (nul) et le dessin, il intègre Fluide Glacial en 1994 et tout le monde se l'arrache — Spirou, Dupuis, Glénat, etc. Entré en 2000 à Poisson Pilote avec Trondheim et les Cosmonautes du futur, il déménage en 2001 dans la brousse lyonnaise — formidable virage existentiel qui nous vaut le Retour à la terre, scénarisé par son copain Ferri.

Pagination. 48 pages
Format. 226x300
EAN. 9782205052930

Résumé Cosmonautes du futur (Les) tome 3

Martina et Gildas sont devenus des héros. Aussi a-t-on créé en leur honneur une espèce de musée spatial, qui rassemble les échantillons les plus parlants de la civilisation terrienne : une chanson de Michel Delpech, un bob Ricard, une 4L, un ascenseur taggé et quelques crottes de chiens.

Ce musée est le symbole de l'idéologie Celta, très contestée par les contestataires, qui veulent la peau de Gildas et Martina. Les autres aussi, d'ailleurs. Surtout Black Spider, dont la maman flotte dans un bocal comme un vieux poisson pourri. Si on ajoute quelques personnages pittoresques, comme Nikad le télépathe dont la tête repousse après explosion, et un régiment de clones fabriqués en couveuse, et Gildas 1er qui souhaite passer nos copains à la vrilleuse mentale — le tout sans trop savoir si on est en 2033 ou en 2143 —, on a un scénario de SF complètement déjanté (à mettre entre toutes les mains) sur un dessin explosif et mignon à croquer.

Après les Cosmonautes du futur 1 (gros succès de la collection Poisson Pilote) et le Retour, l'album Résurrection confirme la forme éblouissante du tandem Trondheim-Larcenet.

Lewis Trondheim est né en 1964 à Fontainebleau. Vers 25 ans, il édite un fanzine à lui tout seul, puis décide d'apprendre à dessiner et attaque les 500 pages de Lapinot et les carottes de Patagonie. En 1990, il fonde l'Association avec cinq autres dessinateurs, et en 1995, il entre chez Dargaud avec les Formidables aventures de Lapinot. Coup de coeur d'Angoulême en 1994, il reçoit en 1996 le Totem de la bande dessinée au Salon de Montreuil.

Né en 1969 à Vélizy, Manu Larcenet se lance dans la bande dessinée vers dix ans. Après s'être partagé entre le pop-rock (nul) et le dessin, il intègre Fluide Glacial en 1994 et tout le monde se l'arrache — Spirou, Dupuis, Glénat, etc. Entré en 2000 à Poisson Pilote avec Trondheim et les Cosmonautes du futur, il déménage en 2001 dans la brousse lyonnaise — formidable virage existentiel qui nous vaut le Retour à la terre, scénarisé par son copain Ferri.



Les autres tomes de la série Cosmonautes du futur (Les)