Cadet des Soupetard (Le) Tome 3 - Oeil de vitre (L')

Pagination 60 pages
Format 225x296
EAN 9782205051704
Genre
  • Aventure
Public
  • Tous Publics - Famille

Résumé Cadet des Soupetard (Le) tome 3

Pour finir les vacances en beauté, Soupetard part camper avec ses copains Grandgaillard, Millemouches, Mistouf et Chunelfivout. A eux cinq (plus le lapin Cerfeuil), ils forment la patrouille des Ecureuils, managée par Madame J'ordonne, une bonne femme assez revêche comme son nom l'indique. Pour commencer, il pleut des cordes et elle les envoie chasser le dahu comme l'exige la coutume. Le plus marrant, c'est que Chunelfivout rapporte un dahu ! Vu de plus près, c'est en réalité un chat empaillé, raide comme la justice, avec un seul oeil (de vitre) - ce qui est au moins aussi étrange qu'un dahu...

Madame J'ordonne exige qu'on rende la chose à son propriétaire, un certain Blandin qui exerce le métier de taxidermiste. Mais là, tout se complique : l'homme a tout du faux-jeton, des gitans rôdent dans le coin avec un toutou "féroce" baptisé Paillasson, et les bestioles empaillées - outre qu'elles plongent Soupetard dans des cauchemars terribles - sont apparemment utilisées pour un odieux trafic.

L'adorable Soupetard et ses copains vous débrouillent toute cette embrouille mine de rien, à grand renfort de naïveté, d'humour, de grosses trouilles et de raisonnements farfelus. Et encore une fois, Corbeyran et Berlion restituent ce parfum d'enfance vraie, marrante et aventureuse, qui ne cesse de nous ravir.

Pagination. 60 pages
Format. 225x296
EAN. 9782205051704

Résumé Cadet des Soupetard (Le) tome 3

Pour finir les vacances en beauté, Soupetard part camper avec ses copains Grandgaillard, Millemouches, Mistouf et Chunelfivout. A eux cinq (plus le lapin Cerfeuil), ils forment la patrouille des Ecureuils, managée par Madame J'ordonne, une bonne femme assez revêche comme son nom l'indique. Pour commencer, il pleut des cordes et elle les envoie chasser le dahu comme l'exige la coutume. Le plus marrant, c'est que Chunelfivout rapporte un dahu ! Vu de plus près, c'est en réalité un chat empaillé, raide comme la justice, avec un seul oeil (de vitre) - ce qui est au moins aussi étrange qu'un dahu...

Madame J'ordonne exige qu'on rende la chose à son propriétaire, un certain Blandin qui exerce le métier de taxidermiste. Mais là, tout se complique : l'homme a tout du faux-jeton, des gitans rôdent dans le coin avec un toutou "féroce" baptisé Paillasson, et les bestioles empaillées - outre qu'elles plongent Soupetard dans des cauchemars terribles - sont apparemment utilisées pour un odieux trafic.

L'adorable Soupetard et ses copains vous débrouillent toute cette embrouille mine de rien, à grand renfort de naïveté, d'humour, de grosses trouilles et de raisonnements farfelus. Et encore une fois, Corbeyran et Berlion restituent ce parfum d'enfance vraie, marrante et aventureuse, qui ne cesse de nous ravir.