Les Déblok Tome 7 - Turlupinades de la maison Déblok

Pagination 48 pages
Format 225x297
EAN 9782205052299
Genre
  • Humour
Public
  • Tous Publics - Famille

Résumé Les Déblok tome 7

Quoi de neuf chez les Déblok ? Le bazar ! Pour fuir les nuisances de l'hypermarché Kangourou qui s'est installé à côté de chez eux, ils ont vendu leur maison et souhaitent en acheter une autre. Ça a l'air simple, ça ne l'est pas. En attendant, ils campent dans les cartons chez la tante Grisemine. Les cartons, choupinette et les gamins adorent. Les parents un peu moins, et Truffo est désespéré — il aimerait bien retrouver sa maison avec son nonosse qu'il avait enterré pour l'hiver.

Monsieur Pinglo, de l'agence immobilière Souit-Heaume, est désespéré aussi. Les Déblok voulaient une maison originale, il leur a proposé un château d'eau, un wagon tagué et un squatt surpeuplé, mais rien ne leur plaît. Et finalement, ils vont s'en faire construire une. Mais c'est très très long, et en attendant, ils emménagent au 25e étage d'une tour. Là, Truffo et Choupinette découvrent acrobatiquement que le 25e étage, ça ne débouche pas directement sur le jardin.

Sinon, la vie continue. On présente à Choupinette un nouveau petit copain, un hamster avec lequel elle est censée se montrer avenante. Mais Choupinette, c'est plutôt la mouvance " chasse, pêche et tradition ". Et puis, dans la série " virtuosités graphiques et animalières ", on note trois pages hilarantes concernant l'art de survivre dignement à l'agression d'un monstre hideux — en l'occurrence, un aspirateur rouge.

Le tout dans une formidable bonne humeur. Florence Cestac, bien connue pour sa dissection du démon de midi et des affres de la femme abandonnée, est également imbattable dans le domaine des ados, des chiens, des chats et des galères familiales, qu'elle nous restitue avec un sens comique revigorant. Les Déblok séduisaient déjà les mômes dans le Journal de Mickey, ils font un tabac chez les parents depuis leur parution en albums et dans l'Hebdo des Juniors.

Pagination. 48 pages
Format. 225x297
EAN. 9782205052299

Résumé Les Déblok tome 7

Quoi de neuf chez les Déblok ? Le bazar ! Pour fuir les nuisances de l'hypermarché Kangourou qui s'est installé à côté de chez eux, ils ont vendu leur maison et souhaitent en acheter une autre. Ça a l'air simple, ça ne l'est pas. En attendant, ils campent dans les cartons chez la tante Grisemine. Les cartons, choupinette et les gamins adorent. Les parents un peu moins, et Truffo est désespéré — il aimerait bien retrouver sa maison avec son nonosse qu'il avait enterré pour l'hiver.

Monsieur Pinglo, de l'agence immobilière Souit-Heaume, est désespéré aussi. Les Déblok voulaient une maison originale, il leur a proposé un château d'eau, un wagon tagué et un squatt surpeuplé, mais rien ne leur plaît. Et finalement, ils vont s'en faire construire une. Mais c'est très très long, et en attendant, ils emménagent au 25e étage d'une tour. Là, Truffo et Choupinette découvrent acrobatiquement que le 25e étage, ça ne débouche pas directement sur le jardin.

Sinon, la vie continue. On présente à Choupinette un nouveau petit copain, un hamster avec lequel elle est censée se montrer avenante. Mais Choupinette, c'est plutôt la mouvance " chasse, pêche et tradition ". Et puis, dans la série " virtuosités graphiques et animalières ", on note trois pages hilarantes concernant l'art de survivre dignement à l'agression d'un monstre hideux — en l'occurrence, un aspirateur rouge.

Le tout dans une formidable bonne humeur. Florence Cestac, bien connue pour sa dissection du démon de midi et des affres de la femme abandonnée, est également imbattable dans le domaine des ados, des chiens, des chats et des galères familiales, qu'elle nous restitue avec un sens comique revigorant. Les Déblok séduisaient déjà les mômes dans le Journal de Mickey, ils font un tabac chez les parents depuis leur parution en albums et dans l'Hebdo des Juniors.