Les Déblok Tome 5 - Farandole de farces à la Déblok

Pagination 48 pages
Format 225x298
EAN 9782205049831
Genre
  • Humour
Public
  • Tous Publics - Famille

Résumé Les Déblok tome 5

Un bébé, quelle merveille ! C'est ce que soupire la famille Déblok (star du Journal de Mickey) quand Caroline leur confie Félix, un amour d'un an, pour trois semaines. C'est court trois semaines, mais bébé mettra les bouchées doubles pour dévorer la bouffe du chat, faire sa sieste dans la machine à laver, réveiller la maisonnée toutes les deux heures avec une régularité qu'envie encore Big et balancer des platées de bouillie sur la tête de papa (ou du chien). En plus d'une bonne poilade garantie, le (la) lecteur (trice) pourra réviser utilement son parlé bébé. Pas évident. Par exemple, savez-vous traduire : " A papoter le toto à son babou poutoupiter les marounettes !" Alors ? On fait moins le (la) fier (fière), hein ! Le dernier ouf poussé après le départ du cher ange, déboule tante Grisemine, venue chercher refuge pendant la durée des travaux dans sa maison. Gentille, tata, mais son amour immodéré pour les parquets qui brillent et les footballeurs qui fleurent bon la sueur est parfois difficile à supporter. Pour oublier ça, Edouard, le fiston, renouvellera sa garde-robe -la classe ! (tous risques)- et Charlotte, la fille, créera un groupe musical. Vous connaissez sûrement le Chip's girls, le groupe qui à la frite ! Non ? Bizarre. En prime pour permettre aux jeunes et à leurs parents de frimer en société, l'auteur de La Vie en rose offre, gratos, l'intégrale du Corbeau et du Renard de La Tainefon en verlan. Comme quoi on peut être la première nana à souffler le grand prix de l'année du festival d'Angoulême aux garçons et aimer toujours rendre service.

Pagination. 48 pages
Format. 225x298
EAN. 9782205049831

Résumé Les Déblok tome 5

Un bébé, quelle merveille ! C'est ce que soupire la famille Déblok (star du Journal de Mickey) quand Caroline leur confie Félix, un amour d'un an, pour trois semaines. C'est court trois semaines, mais bébé mettra les bouchées doubles pour dévorer la bouffe du chat, faire sa sieste dans la machine à laver, réveiller la maisonnée toutes les deux heures avec une régularité qu'envie encore Big et balancer des platées de bouillie sur la tête de papa (ou du chien). En plus d'une bonne poilade garantie, le (la) lecteur (trice) pourra réviser utilement son parlé bébé. Pas évident. Par exemple, savez-vous traduire : " A papoter le toto à son babou poutoupiter les marounettes !" Alors ? On fait moins le (la) fier (fière), hein ! Le dernier ouf poussé après le départ du cher ange, déboule tante Grisemine, venue chercher refuge pendant la durée des travaux dans sa maison. Gentille, tata, mais son amour immodéré pour les parquets qui brillent et les footballeurs qui fleurent bon la sueur est parfois difficile à supporter. Pour oublier ça, Edouard, le fiston, renouvellera sa garde-robe -la classe ! (tous risques)- et Charlotte, la fille, créera un groupe musical. Vous connaissez sûrement le Chip's girls, le groupe qui à la frite ! Non ? Bizarre. En prime pour permettre aux jeunes et à leurs parents de frimer en société, l'auteur de La Vie en rose offre, gratos, l'intégrale du Corbeau et du Renard de La Tainefon en verlan. Comme quoi on peut être la première nana à souffler le grand prix de l'année du festival d'Angoulême aux garçons et aimer toujours rendre service.