Barracuda Tome 5 - Cannibales

Feuilleter cet album
Pagination 56 pages
Format 241x318
EAN 9782505019787
Genre
  • Aventure
Public
  • Ado-adulte - à partir de 16 ans

Résumé Barracuda tome 5

Jean Dufaux et Jérémy ne laissent aucun répit aux pirates dans ce tome 5 de Barracuda. Tandis que Raffy est otage des Espagnols, Maria, Goudron, Jean Coupe-Droit et Emilio fuient vers l'île des Ranelagh. La joie de retrouver le Barracuda est de courte durée. Cette île n'est pas plus hospitalière que Puerto Blanco : les tortures des Espagnols sont bien civilisées face au cannibalisme de la tribu des Moori ! Blackdog résistera-t-il à leur sorcier ? Le diamant du Kashar n'a pas fini d'éveiller les convoitises...

Un tome 5 rempli de rebondissements et de scènes de combats où l'on retrouve l'impressionnant Barracuda !

Pagination. 56 pages
Format. 241x318
EAN. 9782505019787

Résumé Barracuda tome 5

Jean Dufaux et Jérémy ne laissent aucun répit aux pirates dans ce tome 5 de Barracuda. Tandis que Raffy est otage des Espagnols, Maria, Goudron, Jean Coupe-Droit et Emilio fuient vers l'île des Ranelagh. La joie de retrouver le Barracuda est de courte durée. Cette île n'est pas plus hospitalière que Puerto Blanco : les tortures des Espagnols sont bien civilisées face au cannibalisme de la tribu des Moori ! Blackdog résistera-t-il à leur sorcier ? Le diamant du Kashar n'a pas fini d'éveiller les convoitises...

Un tome 5 rempli de rebondissements et de scènes de combats où l'on retrouve l'impressionnant Barracuda !



Les autres tomes de la série Barracuda

En savoir plus
sur la série Barracuda

La presse
en parle

  • Samba, journaliste. 24/06/15
    Samba BD

    Un tome toujours aussi passionnant à lire où l’exotisme est de rigueur.

  • Jacques Viel, journaliste. 11/06/15
    Un amour de BD

    Comme toujours, c’est un récit équilibré, qui jongle entre moments introspectifs (…) et épique (...). Jean Dufaux offre à Jérémy (et nous, lecteurs par la même occasion) de beaux moment intenses, qui ne cherche pas à renouveler le genre, mais à l’exploiter au mieux, en y ajoutant ses petites touches personnelles.