Joe Haldeman

Joe Haldeman
Scénariste

Date de naissance : 01/01/1943

Biographie de Joe Haldeman

Né à Oklahoma-City (USA) en 1943, Joe Haldeman a vécu son enfance et son adolescence entre Puerto-Rico, Washington, la Nouvelle-Orléans et même l'Alaska. Inscrit à l'université du Maryland, il en ressort diplômé en astronomie, en mathématiques et en informatique.

Mais en 1967, sa carrière scientifique est soudain compromise par son incorporation dans les troupes combattantes au Vietnam. Il reviendra un an plus tard de cette guerre, avec quelque deux cents blessures, dont une vingtaine jugées très graves, causées par l'explosion d'une mine et qui lui vaudront cinq mois d'hospitalisation.

C'est alors, qu'il écrit Au Service de la Guerre, un livre qui relate son expérience militaire et dont le succès l'incite à devenir écrivain. Il commence par publier de courtes histoires dans des revues de science-fiction, puis entreprend d'écrire un premier grand roman.

En 1974, paraît ainsi La Guerre éternelle qui transpose dans le futur, l'horreur apocalyptique qu'il a vécue au Vietnam. L'ouvrage devient un best-seller international et remporte deux des plus prestigieuses distinctions de la SF anglo-saxonne, le Prix Hugo et le Prix Nebula. Son auteur décide alors de mener conjointement deux carrières : l'une de professeur et l'autre de romancier. Il enseigne ainsi dans les plus importantes universités d'Amérique, dont celles de l'Iowa, du Michigan, du North Dakota et du Nord de la Floride, ainsi qu'au fameux Massachusetts Institut of Technology. Ses activités littéraires se concrétisent parallèlement par une succession de succès parmi lesquels Buying Time (publié en français sous le titre Immortalité à Vendre) qui sera le point de départ de la série BD Dallas Barr dessinée par Marvano.

Quand il n'est pas en vadrouille un peu partout dans le monde, participant aux conventions de SF ou à celles consacrées à son idole Ernest Hemingway, Joe Haldeman partage son existence entre ses maisons de Gainesville en Floride et de Cambridge dans le Massachusetts où il travaille à de nouveaux livres, de nouveaux scénarios et , après l'avoir adapté en BD pour Marvano, à une adaptation cinématographique de son roman La Guerre éternelle.

Marié depuis 1965, il a fait de son épouse Mary Gay Potter, l'un des personnages centraux de plusieurs de ses récits, dont celui de Libre à Jamais, sa toute nouvelle bande dessinée qu'illustre à présent son ami Marvano pour Dargaud.

Recevoir les alertes
Joe Haldeman
(sorties, nouveautés, news)

Bibliographie de Joe Haldeman

Libre à jamais
3 tomes
Série en cours
Toute la bibliographie

Articles et actualités

Interviews

Libre à jamais

Premier titre de la collection signé Marvano et Haldeman, déjà connus grâce l’adaptation en BD du fameux roman La Guerre éternelle qui révéla cet auteur. Rencontre… Ex du Vietnam, marqué à vie, il projette son imagination au-delà des souvenirs lancinants. Stephen King, qui sait de quoi il parle, dit de lui : “S’il existait un Fort Knox2 des auteurs de science-fiction qui comptent vraiment, nous devrions forcément y mettre Haldeman”. Son roman, La Guerre éternelle a décroché le prix Hugo 1976, à la fois le Pulitzer et le Goncourt de la S.-F. Coup d’éclat et de maître dans la nouvelle collection “Fictions”, Libre à Jamais prend le relais de la trilogie d’Aldebaran3, adaptée par le Belge Marvano pour Dupuis. C’est dire que nos yeux s’émerveillent à nouveau dans le cinémascope intersidéral, traversé par des êtres sans foi ni loi, sans passé et sans avenir. Mais leur présent leur ôte le goût d’aller voir ce qui leur arrivera et les condamne à ne plus revenir à leur point de départ. Les Terriens ont réussi à jouer avec le temps, et le temps, c’est de l’argent pour fabriquer de nouvelles armes. Guerre éternelle entre les Hommes et les Taurans. Taurans ? Parce que les Terriens les ont rencontrés aux marges de la constellation du Taurus. “La guerre au front de taureau”, disait Aragon. Conversation express avec Haldeman où les questions répondent aux questions. Vous êtes définitivement pessimiste sur l’avenir de l’homme ? J. H : Vous voyez de bonnes raisons d’être optimiste ? L’homme est un être de guerre ? J. H : Pourrait-il en aller autrement ? Cette conception du monde est-elle née au Vietnam ? J. H : Vous ne pensez pas qu’une telle expérience vous laisse de glace jusqu’à la fin de vos jours ? Apprendra-t-on un jour d’où viennent J. H : Sait-on jamais ? Pas de projet ciné La Guerre éternelle ? J. H : Le cinéma, c’est le monde des projets. Cela met un temps fou à se concrétiser, car je ne veux pas non plus que l’on fasse n’importe quoi. On peut toujours espérer ? Quel effet cela vous fait, l’opinion de Stephen King à votre sujet ? J. H : Vous me croiriez si je vous disais que je ne me sens pas infiniment flatté ? Voir la suite de La Guerre éternelle en bande dessinée chez un éditeur qui croit en vous, cela doit vous réjouir ? J. H : C’est vraiment une joie sans cesse renouvelée de voir des textes lus par quelqu’un d’autre, qui prend la peine de recréer des personnages, des situations, des engins, des mondes et de les visualiser. Travailler avec Marvano, c’est construire sa maison en compagnie de son frère. Non ? 1. éd. J’ai Lu. 2. Fort Knox, réserve d’or nationale des Etats-Unis. 3. Nom d’une étoile qui inspira aussi Leo avec sa série Les Mondes d’Aldébaran.