Le Mag


ANNIE : LE STYLE (Pierre Christin)

Voici un texte d'hommage à Annie Goetzinger par son ami Pierre Christin

Actualités ANNIE : LE STYLE (Pierre Christin)

© Cécile Gabriel

"Annie a été l’une des toutes premières femmes à entrer dans le milieu, jusqu’alors presque exclusivement masculin, de la BD. Elle l’a fait avec ce mélange de détermination et de légèreté qui était sa marque, et elle y a été immédiatement acceptée.

Annie a été l’une des toutes premières femmes – et d’ailleurs aussi des hommes - à rompre avec la narration et la mise en page classiques de la série, pour brosser des portraits de femmes construisant leur avenir comme elle construisait le sien, avec talent et exigence.

Elle a été l’une des toutes premières femmes à aborder le reportage en format roman graphique, dans son livre sur le tango sous la dictature des généraux en Argentine, où son espagnol parfait et son élégance non moins parfaite ont su forcer toutes les réticences.

Elle a été l’une des toutes premières à glisser dans ses histoires parisiennes de nombreux éléments autobiographiques, bien avant que l’on parle d’auto fiction et, comme toujours, elle l’a fait avec discrétion, tout en restant fidèle à ses origines et à ses convictions.

Tout cela suffirait largement à faire d’elle la ‘grande dame de la bande dessinée’, ainsi qu’on l’a souvent qualifiée. Mais il y avait bien d’autres choses en elle. Et notamment une langue bien pendue capable de renvoyer les fâcheux à leur lourdeur congénitale d’un gnong dans les gencives pas du tout grande dame.

Il y avait aussi un courage physique et moral qui lui a permis d’affronter d’innombrables épreuves personnelles. Mais plus encore une capacité de compassion qui lui a permis d’aider beaucoup de gens, proches ou lointains, à affronter leurs propres épreuves. Le kitsch ne lui faisait pas peur. Mais la bonté non plus. A vrai dire, elle n’avait peur de rien.

J’ai eu l’immense chance de pouvoir exprimer grâce à elle toute une part féminine d’ordinaire quasi interdite aux garçons, surtout en BD. J’ai eu surtout l’immense plaisir de vivre en sa compagnie nos plus belles années de création.

Celles qui ont fait d’elle l’une des toutes premières justement. C'est-à-dire l’apanage d’un style à nul autre pareil. Avec seulement quelques centimètres carrés d’un dessin, même inconnu de lui, tout amateur dira ; « ça, c’est du Annie Goetzinger »

Car c’était cela, Annie : le style. En tout."

Pierre Christin

Retrouvez-nous sur facebook

Suivez Dargaud sur

facebook twitter youtube rss